A combien s’élève le taux de pauvreté en France ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Famille

La pauvreté touche tous les pays du monde entier et ce, depuis l’époque des grandes civilisations. Aujourd'hui, ce fléau semble même se fortifier en France.

Définition de la pauvreté

La pauvreté, un concept pour certains et une notion pour d’autres, ne possède pas de définition dite universelle.

Juste une question d’argent ?

La Banque Mondial considère tout individu qui vit avec une certaine somme d’argent par jour (généralement 2 dollars) comme étant pauvre. Cette institution financière définit la pauvreté en se basant sur le pouvoir d’achat qu’offre le budget annuel (en dollars) sur une période donnée (année de référence). Remarque : le montant en dollars en question est déterminé selon les seuils de pauvreté par foyer dans les différents pays.

Il s’agirait plutôt d’une situation

Étymologiquement, le terme pauvreté provient du latin « pauper », qui veut dire pauvre dans la langue de Molière. La pauvreté serait donc un état, une situation d’un individu miséreux. En effet, une situation précaire ne présente pas les ressources aussi bien matérielles qu’immatérielles requises pour vivre « décemment ». Un pauvre survit alors dans des conditions non conformes aux droits légitimes et fondamentaux de l’homme. Il vit au jour le jour dans le sens péjoratif de l’expression.

Le cas absolu et le cas relatif

Les sciences humaines et sociales distinguent la pauvreté absolue de la pauvreté relative. La première est une conception globale de la pauvreté. Il s’agit là du cas des individus dépourvus de la quantité minimale des ressources pour mener une existence ordinaire. La pauvreté relative, quant à elle, dépend du contexte et de la culture.

Combien de pauvres en France ?

Les statisticiens se chargent d’une tâche pour le moins colossale lorsqu’ils cherchent à recenser le nombre de pauvres dans un pays tout entier.

Le résultat de sources sur les résultats des statisticiens en provenance de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) révèlent un taux de 14% de pauvres en France en 2016.

Rien que ça ?

Un chiffre ridicule par rapport à celui de bons nombres de pays. Toutefois, ce pourcentage devient surprenant, voire même inquiétant compte tenu du taux de pauvreté en France depuis l’année 2004. Et pour preuve, en 2004 ce chiffre était de 12,6%. Deux ans plus tard il atteint les 13,1%. Le nombre de pauvre augmente alors que le pays dédie un tiers de son PIB à la protection sociale. Comment donc expliquer ce phénomène ?

Les causes de la pauvreté

Il existe aussi bien des raisons contextuelles que globales à la pauvreté.

Un rêve inaccessible

Le plein emploi devient progressivement un luxe hors de portée en France. Pourtant, avant les années 1970, ce rêve inaccessible était encore à portée de main. À cela s’ajoute une autre problématique qui est le manque de qualification des demandeurs d’emploi.

La volonté du monde d’aujourd’hui

Actuellement, la mondialisation montre ses impacts néfastes. En effet, avec l’ouverture des frontières, des mains d’œuvre moins chères sont à disposition des entreprises. Aussi, cette ouverture favorise grandement la délocalisation industrielle. Cette dernière supprime des emplois dans le pays d’origine de l’entreprise.