Comment présenter ses condoléances ?

Par Falimalala 
 6 minutes
Famille

Présenter des condoléances à un ami, un collègue ou une connaissance s'avère parfois difficile. Cet acte est pourtant utile, pour apporter votre soutien à la personne endeuillée. Le guide suivant rappelle comment et à quel moment précis le faire.

Comment présenter ses condoléances sans commettre d’impair ?

Bien comprendre ce que sont des condoléances

Lorsqu’un ami, un proche ou un collègue est touché par la mort d’un membre de sa famille, il est d’usage de lui adresser ses condoléances. Ce n’est nullement un acte censé le consoler de la parte de l’être cher. Les condoléances constituent une bonne manière de dire à la personne endeuillée que vous n’êtes pas totalement indifférent à son malheur, que vous partagez sa peine. Les mots adressés à cette personne doivent faire preuve de votre soutien envers elle et sa famille.

Enlacer et tenir la main

Parfois, les mots ne sortent pas naturellement lorsque vous devez apporter votre soutien à une personne endeuillée. Dans ces moments-là, des gestes simples vous permettent d’exprimer votre compréhension. Si vous êtes assez proche de la personne endeuillée, prenez ses mains et enlacez-la.

Quoi dire ? Ces mots qui témoignent une réelle attention de votre part

Vous n’avez pas besoin d’écrire un roman entier pour témoigner de votre affection et de votre compréhension. Des mots simples suffisent. Vous pouvez par exemple dire : « Je partage votre peine, je suis avec vous ».

Si vous êtes assez proche de la famille en deuil, soyez présent au moment de la levée du corps ou de l’enterrement. Vous aurez l’occasion de leur raconter les bons souvenirs que vous avez du défunt, de ses qualités, ses passions et d’autres anecdotes qui honorent sa mémoire.

Un message de condoléances par écrit

Vous avez du mal à exprimer vos sentiments à l’oral ? Dans ce cas, optez pour les condoléances écrites sur une carte personnalisée. Écrivez simplement que vous êtes de tout coeur avec la personne en deuil, en utilisant les mots qui vous viennent naturellement.

Une carte ? Que mettre sur l'enveloppe de condoléance ?

L'enveloppe en elle-même n'a que peu d'intérêt finalement, seul le message compte. Si vous achetez un support tout fait, il y a de fortes chances que vous ayez aussi l'enveloppe, dans ce cas, aucune question à se poser.

Dans le cas contraire, l'enveloppe doit rester aussi neutre que l'enveloppe de n'importe quel courrier.

Que dire pour un décès ? Que mettre dans le texte ?

Le seul but d'un mot de condoléances est d'exprimer son soutien et sa tristesse. Peu importe si votre lettre est maladroite. En matière de lettre de condoléance, seuls les sentiments comptent.

Ne vous épanchez pas non plus trop longuement, c'est inutile. Quelques mots suffisent pour exprimer vos condoléances. Évoquez le défunt en utilisant son nom ou mieux s'il s'agit d'un intime son prénom. Faites part de votre peine puis rappelez les souvenirs heureux partagés et ses qualités, sans oublier d'avoir un mot pour les proches de la personne en deuil. Oubliez tout ce qui n'a pas trait au deuil en lui-même.

Écrivez à la main votre mot ou lettre de condoléances, jamais à la machine. Choisissez une feuille de papier à lettre ou une carte de couleur neutre (blanc, gris ou écru). Évitez les couleurs vives, le rose ne convient absolument pas au deuil par exemple. Utilisez qui plus est un stylo à encre bleu ou noir. Là encore, ni rouge ni rose.

Modèles de formules de condoléances amicales ou formelles, mais toujours sincères

On trouve sur le Net de nombreux modèles de formules de condoléances, adaptées selon la relation que vous aviez avec le défunt. Ceux-ci peuvent vous donner une bonne base de départ. À adapter, bien évidemment, selon vos envies, tout en respectant les différents points évoqués ci-dessous.

Quelles fleurs pour des condoléances ?

Les fleurs ont toujours revêtu des symboliques bien précises. Certaines sont évidemment, depuis longtemps, associées aux funérailles :

  • La rose est la fleur de deuil la plus choisie. Les tons pastels évoquent l’amitié. Les rouges, vifs ou sombres, sont généralement réservés au conjoint du défunt, preuve d'amour.
  • Les chrysanthèmes roposent des coloris se mariant parfaitement avec ceux des roses.
  • La Gerbéra et le muflier sont très présents dans les compositions d’enterrement. Ils sont naturellement intégrés dans celles des fleurs de deuil.
  • Les oeillets ransmettent les sentiments de respect, de tendresse et de discrétion à la famille du défunt.
  • Les lys sont symboles de pureté et de noblesse.

À noter, le blanc est particulièrment à propos lorsque le défunt est un enfant.

À quel moment présenter ses condoléances ?

Le plus rapidement possible sera le mieux

Le premier jour après la perte de l’être cher est souvent le plus difficile à supporter pour la personne endeuillée. Si vous avez la possibilité d’apporter votre soutien à ce moment, n’hésitez surtout pas. Votre témoignage d’affection et votre présence seront encore plus appréciés à cette période si vous êtes très proche de la personne en deuil.

De manière générale, vous devez présenter vos condoléances le plus rapidement possible après avoir appris la triste nouvelle.

Les condoléances à une simple connaissance

Si vos condoléances sont destinées à une simple connaissance, attendez le service funéraire ou la veillée pour les présenter. Il ne s’agit pas pour autant d’une règle universelle. Certaines personnes aiment se sentir aidées et réconfortées pendant les périodes difficiles, tandis que d’autres préfèrent rester seules en ces moments.

Les condoléances adaptées à la nature de votre relation

Si vous êtes très proche de la famille en deuil, votre présence dans les premiers jours du deuil sera très appréciée. S’il s’agit d’un ami occasionnel, prenez contact dès que vous apprenez la nouvelle, mais présentez vos condoléances aux funérailles.