Le fait de remercier les autres

Par Falimalala 
 3 minutes
Famille
Préparer cartes de remerciement

Préparer cartes de remerciementrawpixel/Pixabay

« Merci » est un terme qui semble assez facile à dire mais que l’on entend rarement. Mais pourquoi remercier quelqu'un ? Et pourquoi c’est si difficile à mettre en œuvre ?

Il existe plusieurs manières de remercier une ou plusieurs personnes. Allant d’un simple merci, en passant par quelques gestes comme sourire, un appel téléphonique, jusqu’à l’envoi d’une lettre de remerciement. Il faut bien choisir la ou lesquelles de ces manières utiliser en fonction des personnes à remercier.

Pourquoi remercier quelqu’un ?

Voici les raisons qui poussent à dire merci aux autres.

Un acte de politesse

Le remerciement est tout d’abord un signe de politesse. Quand on était enfant, on nous apprenait à remercier. Que ce soit les fournitures scolaires, les feuilles de copie ou les présents, remercier l’auteur doit toujours être au rendez-vous.

Mais les remerciements ne s’arrêtent pas qu’aux biens, les différents services comptent aussi. Après qu’une personne nous a rendu service, il est normal que nous la remerciions. Par exemple, le livreur qui apporte nos pizzas, les amis qui nous ont aidés à préparer la fête.

Il ne faut pas non plus oublier les invitations de toutes sortes telles les invitations à un mariage ou au restaurant. Pour ne pas être impoli, il est nécessaire de dire merci, même si on doit décliner l’offre pour des raisons quelconques.

Pour exprimer sa gratitude

Certes, dire merci est un geste de politesse, mais il ne doit pas le demeurer. En effet, remercier par politesse, sans que cela vienne du cœur, peut blesser les autres. On doit ainsi dire merci pour exprimer toute notre gratitude, en émettant un sentiment de joie et de satisfaction.

Pourquoi remercier est si difficile ?

Comme dit plus haut, en ce moment, les « merci » deviennent de plus en plus rares. Voici les causes de cette triste réalité.

La fierté prend le dessus

Actuellement, remercier quelqu’un est un signe de faiblesse. Effectivement, notre société vante l’autonomie. Pourtant, qui dit remerciement dit obtention d’aide, et dit ainsi dépendance envers autrui.
Donc, pour ne pas montrer notre faiblesse, on évite de dire merci, et cela par fierté.

La non-satisfaction permanente

Même après avoir reçu une aide, un cadeau, ou une invitation, il se peut qu’on ne dise pas merci. Cela est souvent dû à la non-satisfaction permanente. Il s’agit ici de penser qu’une personne aurait pu donner encore plus que ce qu’elle a offert. Ou encore que ce qu’on nous donne n’est jamais assez et on en veut toujours plus.

Parfois, on a demandé de l’aide à quelqu’un mais on n’a pas obtenu ce que l’on a souhaité. À l’avenir, on se remémore ces moments et, rien de ce que cette personne nous offrira ne nous satisfera. Alors, pas de « merci » venant de nous pour cette dernière.

Le fait de toujours compter

Une des raisons de ne pas remercier est qu’on estime que cela n’en vaut pas trop la peine. Ce cas se présente surtout lorsqu’on compte le nombre de fois où on a aidé et où on a été aidé. On constate ensuite que donner est supérieur à recevoir. Cela va entraîner une abstinence de notre part à dire merci même après un service reçu.