Troubles psychosomatiques : quand les peines refoulées font mal à notre corps

Par Falimalala 
 3 minutes

Famille

Femme, larme

Femme, larmeCounselling/Pixabay

Il existe un lien entre l'esprit et le corps, c'est pour cela que quand un événement extérieur à nous engendre une émotion forte, le corps répond également à sa manière. Ce sont les réactions psychosomatiques.

Comment les émotions refoulées agissent-elles sur le corps ?

Les réactions physiques du corps, qu’ils soient négatifs ou positifs dépendent généralement de la manière dont nous assimilons les effets d’un quelconque événement extérieur.

On retrouve l’origine de ce que l’on appelle troubles psychosomatiques ou souffrances de l’esprit dans le refoulement de ces émotions que nous n’arrivons pas à gérer et que nous repoussons de notre conscience de manière négative. Ces émotions fortes que nous n’arrivons pas à gérer se transforment alors en des maux physiques.

Cela traduit à quel point l’esprit est puissant pour produire des affections sur le corps. Mais en plus des explications sur les liens entre les peines refoulées et les maux physiques, nous allons notamment citer les manifestations cliniques qui correspondent à chaque trouble.

  • Les céphalées et insomnies, les crises d’asthme : elles sont fréquentes chez les personnes confrontées habituellement au stress.
  • Les problèmes de foie : ils se produisent violemment lorsque nous sommes sous les effets de la rage, de colère intense refoulée ou de la rancune. A ce même titre, les maladies du foie peuvent survenir lorsque l’on n’arrive pas à s’adapter à une situation ou lorsque nous ressentons continuellement un sentiment de manque ou un sentiment de peur de manquer d’une chose que nous considérons importante.
  • Les diarrhées et les boules au ventre ou les maladies de la vésicule biliaire : elles se produisent sous l’effet de la panique ou d’un sentiment d’injustice. Elles sont également liées à la peur de faire un choix et une difficulté à passer à l’action.
  • Les angines ou maux de gorge : se manifestent lorsqu’on a ravalé un propos que nous voulions dire, mais que nous n’osions pas.
  • Les troubles de la glande thyroïdienne : se rencontrent lors d’une profonde tristesse, d’un sentiment d’impuissance et d’inutilité et des difficultés à s’affirmer.
  • Les douleurs lombaires : sont liées aux problèmes de tension, à la peur du changement et de l’avenir ainsi qu’aux soucis d’ordre financier.
  • Les éruptions cutanées : soulignent séparation, deuil, refus ou honte des transformations corporelles, vulnérabilité

Lâcher-prise et se libérer de ses peines refoulées

Pour se libérer des émotions fortes refoulées à l’intérieur, il y a certainement un travail sur soi à accomplir. En effet, les événements qui se passent nous feront toujours de l’effet.

Prendre la parole en public, affronter un supérieur qui nous malmène… nous stresseront toujours, mais il existe tout un apprentissage qui favoriserait le développement des capacités personnelles afin d’imposer des limites et garder l’estime de soi et éviter de se laisser aller.

Les auto-suggestions sont efficaces pour de se maîtriser. Lorsqu’une émotion est sur le point de s’intensifier, dites-vous une phrase positive afin de l’assimiler positivement et ainsi, éviter de faire du mal à votre corps.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (75 notes, une moyenne de : 3,84 sur 5)