Les conseils pour réaliser un compost de qualité supérieure

Par Falimalala 
 3 minutes
Jardinage
Compost, main

Compost, mainjokevanderleij8/Pixabay

Ce n’est pas une coïncidence si certains l’appellent l’or noir du jardinier. Le compost est, en effet, une substance magique qui est d’une grande aide dans la plantation. Comment la réaliser ?

Le produit qui vous sauve tout de suite

Comment réussir son compost ?

Composter est une activité à part entière dans la vie d’un jardinier. Mais dans la plupart des cas, certains auront tendance à minimiser l’importance du compost. Ils penseront alors qu’il suffit d’additionner naïvement des déchets et attendre que la nature fasse effet. En réalité, il existe quelques règles à respecter pour obtenir un compost de qualité supérieure.

Soignez la surface du compost

La première étape consiste à bien soigner ce que l’on trouvera à la surface de votre compost. Vous ne devez surtout pas y laisser des déchets qui peuvent attirer les animaux domestiques ou autres. Comment remédier à ce problème ? C’est simple, pensez toujours à alterner les couches. Ainsi, l’on trouvera, par exemple, aussi des déchets du jardin.

Choisissez ce que vous allez y mettre

« Que mettre dans votre compost » cette question est presque existentielle pour la plupart des jardiniers. Sachez qu’il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. La composition dépendra donc de chaque pratique. D’ailleurs, la réponse aura tendance à semer la discorde entre les jardiniers.

Tout ce que vous devez comprendre c’est que le meilleur des composts est composé de 60 % de matière azotée et de 40 % de matières carbonées. Vous pouvez donc y aller sans modération avec les engrais verts, le fumier sans paille, les déchets de cuisine, le marc de café ou encore les restes alimentaire.

Évitez certains composants

Ici encore les jardiniers sont partagés. Mais une chose est sûre : vous ne pouvez pas tout mettre dans votre compost. Pour un bon résultat, voici les interdits :

  • Les tissus synthétiques
  • Les plastiques
  • Les métaux
  • Les verres
  • Les charpentes
  • Les bois exotiques
  • Les couches
  • Les litières d’animaux
  • La terre
  • Le sable

Faites un pré-compost

Si vous avez peur de faire du mauvais compost pour votre jardin, il existe une excellente solution : le pré-compost. Comment procéder ?

C’est simple, prenez tous les déchets riches en carbone que vous trouverez (les feuilles mortes, les pailles, les sciures, etc.) ainsi que les déchets riches en azote (les déchets de cuisine, les restes de cultures, etc.) et mélangez le tout. En faisant cela, vous pouvez obtenir, à tous les coups, un compost bien équilibré.

Pensez à aérer

Pour réussir votre compost, vous aurez également besoin d’une bonne aération. Pour que les microorganismes, les insectes et les vers, une bonne condition d’aérobiose soit nécessaire.

Dans la pratique, cela signifie que l’oxygène doit efficacement circuler dans le compost afin de permettre aux bactéries et à la faune de vivre tout en décomposant efficacement les matières organiques.

Ajoutez-y assez d’eau

L’eau est une matière indispensable pour l’obtention d’un compost de qualité supérieure. Attention tout de même, car il est préférable de manquer d’eau que d’en avoir en excès. Par conséquent, veillez à ce que la quantité d’eau soit juste ce qu’il faut pour ne pas provoquer une anaérobiose.