Cancer de la prostate : la prévention par l’éjaculation

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

Le cancer le plus fréquent chez les hommes est celui de la prostate qui est dû entre autres à l’alimentation ou à l’environnement. Il existe quand même une façon d’en réduire le risque : éjaculer.

Les études menées à ce sujet

En 1992, une étude (qui a ensuite été publiée dans la revue médicale European urology en Mars 2016) sur l’influence de la fréquence d’éjaculation sur le cancer de la prostate a été conduite par le Dr Jennifer Rider (chercheur de l’Université de santé publique de Boston, États-Unis) et ses collègues.

Pour ce faire, ils ont regroupé 31.925 hommes de 59 ans en moyenne, ils les ont fournis un questionnaire concernant leur nombre moyen d’éjaculations mensuelles pendant 3 périodes distinctes (entre 20 et 29 ans, entre 40 et 49 ans et l’année qui précédait leur participation à l’étude), et les ont ensuite suivis pendant 18 ans. Au cours de ces 18 années, 3.839 hommes ont développé un cancer de la prostate, dont 384 qui ont perdu la vie.

Grâce à cette étude, les chercheurs ont pu constater que plus l’éjaculation mensuelle était fréquente, plus il y a réduction du risque de cancer de la prostate, surtout pendant la quarantaine. En effet, le risque diminue d’environ 20 % chez les hommes éjaculant 13 à 21 fois par mois par rapport à ceux éjaculant 4 à 7 fois par mois, et diminue d’environ 10 % chez ceux qui éjaculent 8 à 12 fois comparées à ces derniers.

Les chercheurs de l’Université de Montréal ont également mené des recherches à ce sujet et ont constaté que plus un homme a de partenaires sexuelles, moins il risque le cancer de la prostate. Effectivement, ils ont remarqué que, dans sa vie, un homme ayant connu 20 femmes sexuellement a 28 % moins de risque de cancer de prostate qu’un homme n’ayant qu’une seule partenaire sexuelle.

Une autre étude sur 2.338 hommes et leurs fréquences d’éjaculations par semaine a été menée en Australie, et le résultat obtenu est le suivant : une réduction de 36 % de risque de cancer de la prostate pour un homme éjaculant 4 à 7 fois par semaine par rapport à ceux qui n’éjaculent que 2 à 3 fois.

Pourquoi l’éjaculation réduit le risque de cancer de la prostate ?

Lesdites études ont donc confirmé qu’il y avait bel et bien un lien entre la fréquence d’éjaculation et la diminution du risque de cancer de prostate, toutefois, la ou les raisons de cette diminution restent encore un mystère, les chercheurs et les scientifiques ont juste émis 2 hypothèses.

Éjaculer diminue le nombre de cellules vieillissantes

Quand un homme éjacule, ses cellules prostatiques deviennent plus matures et le nombre de cellules vieillissantes, qui sont plus fragiles, diminue. Ainsi, la grande majorité de ces cellules après éjaculation est plus résistante et moins susceptible de devenir cancéreuse.

Éjaculer évacue le liquide séminal

La prostate est une glande qui produit le liquide séminal (ou prostatique) qui sera par la suite ajouté aux spermatozoïdes afin d’obtenir le sperme. Le problème avec ce liquide c’est qu’il contient des substances cancérigènes et à force de rester trop longtemps dans les canaux de la prostate, elles pourraient s’accrocher aux cellules les rendant cancéreuses. A

lors, une éjaculation fréquente évite l’accumulation du liquide prostatique, lui laissant moins de temps de contact avec les cellules, ce qui veut dire moins de risque de cancer de la prostate.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (220 notes, une moyenne de : 4,04 sur 5)