Expérience de mort imminente : ce que dit la science

Par Falimalala 
 3 minutes
Santé
Médecin

MédecinDarkoStojanovic/Pixabay

Chaque année, des témoignages d'expérience de mort imminente émergent dans les médias spécialisés ou généralistes. Que pense la science de ce phénomène ?

Expérience de mort imminente : de quoi s’agit-il ?

Un phénomène décrit depuis des millénaires

Les récits d’expérience de mort imminente (EMI, ou Near Death Experience, en anglais) ne datent pas d’hier, même si cette expression a été utilisée pour la première fois dans les années 70. Dans son livre « La République », Platon désigne ce phénomène par le nom deuteropotmos, pour évoquer l’apparente résurrection d’Er le Pamphylien après une bataille.

Le père fondateur de la religion sikh, Guru Narak, raconte aussi avoir vécu cette expérience après s’être noyé dans un lac. Dans les livres anciens comme les récits modernes, ce phénomène est décrit plusieurs fois, avec des similitudes parfois troublantes.

Des récits très ressemblants

Les plus sceptiques voient dans les témoignages d’EMI le produit de l’imagination débordante et perturbée des expériences – ceux qui ont vécu cette expérience troublante. Les psychologues, neurologues et autres médecins pensent autrement.

Selon eux, plusieurs détails similaires dans les récits enregistrés jusqu’à maintenant ne peuvent être le fruit du hasard, ni d’un esprit inventif. Les expériences racontent presque toujours la même histoire : alors qu’ils sont dans un état de mort clinique, ils voient un tunnel ou un chemin obscur au bout duquel ils aperçoivent une lumière.

Parfois, ils se retrouvent même en pleine conversation avec des proches décédés, dans une dimension baignant dans un environnement paisible, empli d’amour et de bien-être ultime. Le plus souvent, les personnes qui ont vécu cette expérience peinent à trouver les mots pour décrire leur sensation pendant cette période et s’en trouvent bouleversées, changées pour le reste de leur vie. Elles deviennent plus conscientes de leur existence et n’ont plus peur de la mort.

Comment la science voit-elle les expériences de mort imminente ?

Un débat sans fin

Selon l’estimation d’une équipe de chercheurs de l’Université de Liège, en Belgique, l’EMI aurait touché entre 2 et 12 % de la population mondiale.

L’association IANDS, dirigée par le Dr Jean-Pierre Jourdan, estime pour sa part que deux millions de Français ont déjà vécu une expérience de mort imminente. Depuis la publication du livre du psychiatre Raymond Moody en 1977, de nombreuses études scientifiques très sérieuses se sont penchées sur cette question.

L’approche spirituelle de l’EMI étant écartée de facto, seules restent les explications d’ordre psychologique et neurologique. Toutefois, les chercheurs ne trouvent toujours pas un terrain d’entente sur la réelle explication de ce phénomène.

De nombreuses théories

Les psychologues attribuent les EMI à une réaction de défense du sujet contre une menace de mort. Il perd alors le sens de la réalité et se fabrique une vision du commencement d’une vie idéale et parfaite. Les neurologues, eux, expliquent ce phénomène par la présence en trop grande quantité de CO2 dans le sang artériel, provoquant ainsi un engourdissement généralisé et diminuant de fait la sensation de douleur.

D’autres théories mettent à contribution le cortex temporopariétal et le cortex visuel, lesquels seraient responsables des vues à 360 ° et des visions de lumière blanche et de tunnel.