Les traitements naturels contre l’hypothyroïdie

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

Femme, ourson en peluche et médicament

Femme, ourson en peluche et médicamentgfhjkm123/Pixabay

L’hypothyroïdie correspond à la diminution du niveau des hormones thyroïdiennes. Elle s’accompagne de plusieurs symptômes, comme les maux de tête, la fatigue, l’anxiété et bien d’autres encore. Découvrez quelques traitements naturels contre cette affection.

Le produit qui vous sauve tout de suite

Comment traiter naturellement l’hypothyroïdie ?

Cette affection, dont souffre près de 3 % de la population, peut entraîner de nombreux déséquilibres, aussi bien physiques qu’émotionnels.

Ce qui peut altérer considérablement la qualité de vie d’une personne. Pour y remédier, il est indispensable d’adopter un mode de vie sain et de privilégier une alimentation équilibrée.

Les aliments conseillés contre l’hypothyroïdie

Pour traiter l’hypothyroïdie et éviter l’aggravation des symptômes, il est conseillé de privilégier la consommation de certains aliments. Les personnes souffrant de cette affection doivent manger des fruits, comme les bananes, les abricots, les pommes et les figues.

Fruits de mer, poissons, cresson, petits pois, persil, concombres et œufs doivent aussi faire partie de leur régime alimentaire. Ce trouble étant généralement dû à une carence en iode, il est aussi recommandé de consommer des aliments de la mer, comme les algues, la spiruline ou le sel de mer qui sont une source importante d’iode.

Les algues et la spiruline existent aujourd’hui sous forme de comprimés. En plus de l’iode, elles contiennent aussi des acides aminés essentiels ainsi que plusieurs autres minéraux, tout aussi indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Il est également possible de préparer soi-même du sel d’algues, qui servira à assaisonner les différents plats consommés au quotidien, comme les soupes, les crudités, etc. La préparation est simple : il faut commencer par moudre le sel de mer, puis de le mélanger avec des algues (comme les algues kelp). On peut, en fonction des goûts de chacun, ajouter des herbes aromatiques si besoin. Ce sel d’algues doit être conservé dans un récipient hermétique.

Les aliments à éviter

Les personnes atteintes d’hypothyroïdie doivent aussi éviter de consommer certains aliments, qui risquent de bloquer l’absorption de l’iode.

Dans cette liste, on peut classer les épinards, le chou, le chou-fleur, le chou de Bruxelles, le brocoli, les haricots, le soja, les pêches ainsi que les aliments raffinés ou préparés. La consommation de l’eau du robinet doit être limitée au maximum.

Les traitements naturels contre l’hypothyroïdie

En plus de revoir son mode d’alimentation, il existe également quelques traitements naturels sur lesquels on peut miser pour combattre cette affection et soulager ses symptômes :

  • Boire régulièrement du thé au gingembre. En plus d’être riche en potassium, zinc et magnésium, le gingembre possède aussi des propriétés anti-inflammatoires qui vont optimiser le fonctionnement de la thyroïde.
  • Utiliser aussi souvent que possible de l’huile de graines de lin dans les préparations culinaires. On peut aussi boire une cuillère à café par jour de cette huile, réputée pour ses bienfaits sur la thyroïde.
  • Boire une tisane de feuilles d’ortie, riche en iode, 2 fois par jour. L’huile d’ortie peut être utilisée pour réaliser un massage du cou visant à améliorer la production d’hormones thyroïdiennes.
  • Manger cinq poires par jour durant quelques mois, afin d’améliorer le fonctionnement de la thyroïde.
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (163 notes, une moyenne de : 3,77 sur 5)