Usages thérapeutiques du cannabis sous conditions

Par Falimalala 
 3 minutes
Santé

Presque partout dans le monde, le cannabis sous-entend délinquance et marginalité. Pourtant, il procure également des vertus dont l’usage reste sous condition, généralement prescrit sous ordonnance ou avec l’aval de son médecin.

Quelles sont les vertus thérapeutiques du cannabis ?

La « beuh » se connait par ses répercussions sur les neurones en changeant la perception du réel qui se manifeste par des psychoses schizophréniques. L’abus en serait fatal et c’est justement l’explication apportée pour son illégalité. Nous n’allons pas faire des louanges aveugles ou des affirmations gratuites en avançant que le chanvre se légalise presque partout dans le monde si on ne mentionne que la Suisse et 29 États américains dont l’Ontario. Les vétérans de ces pays peuvent se procurer ce haschich à la condition que ce soit pour se soigner.

Il calme les douleurs nerveuses et la fatigue

Si les Américains ont penché pour l’alternative d’opter pour une législation de l’usage médical du Tétrahydrocannabinol, c’est pour son résultat efficace antidouleur. Il agit dans le système nerveux central comme un tranquillisant. Après une heure de prise de cet antidote, les douleurs intenses s’apaisent. Le souffrant retrouverait un sommeil réparateur garanti après ces vilains maux. La fatigue débarrassée, vous vous remettrez à merveille.

Il traite l’épilepsie

Ce ne sont guère de simples propagandes, car notre communément appelé drogue ou joint est un remède utilisé par des milliers de gens et se trouve en pharmacie en Europe, en Amérique et ailleurs. L’Epidrolex s’emploie pour combler les crises épileptiques. C’est une médication qui se compose à 99 % de THC et ceux qui l’ont administré dans leur organisme découvrent une grande réduction des crises. Votre médecin vous le prescrirait si vous souffriez d’épilepsie.

Il ralentit la progression de l’Alzheimer

Le cannabis est d’abord une plante, mais elle ne doit pas se classer comme ses semblables vu qu’elle détient une vertu inégalée. Cette herbe figure dans les plantes rares à Oméga3. Ce dernier est une graisse essentielle qui atténuerait la formation de protéines Bêta-amyloïde. Si cette protéine s’entasse dans votre cerveau, cela favoriserait l’arrivée de la démence appelée Alzheimer. Vous savez à quel point cette affection déstabilise horriblement la vie de celui qui en souffre.

Préparation d’une infusion à base de cannabis

Vous allez jouir des valeurs de cette composante naturelle avec une tasse de son bon thé que vous pouvez préparer par vous-même. Cette fois, vous aurez besoin de lait entier qui dissout mieux le Tétrahydrocanabinol. Une fois chauffé, mettez 0,2 g à 0,5 g de bourgeons ou 2 g à 3 g de feuilles de cannabis dedans. Essayez de vous renseigner sur l’endroit où vous en procurerez. Remuez sans cesse pendant 5 minutes le mélange avant de l’enlever du feu puis passez le tout au tamis. Buvez tant que c’est chaud. Attendez que le thé opère lentement ses magies et l’effet calmant, relaxant, appétissant, générateur de sommeil. Toutefois, on vous déconseille d’abuser de ce remède de grand-mère, son ingestion se doit d’être modérée. Tout excès générera une dépendance et dans ce cas, vous serez drogué.