Astuces pour choisir le bon forfait mobile

Par Falimalala 
 5 minutes
Tech
Un smartphone.

Un smartphone. stevepb/Pixabay

Les forfaits téléphoniques proposés par les opérateurs sont aussi diversifiés que les friandises aux rayons des supermarchés. Comment faire pour souscrire la bonne offre ? Les critères suivants vous aideront à prendre la bonne décision.

Quel opérateur mobile choisir ?

Les opérateurs de réseau

Bouygues Télécom, SFR et Orange ont longtemps été les opérateurs historiques du réseau téléphonique en France. Depuis l’arrivée de Free Mobile sur le marché, ils sont quatre à former le groupe des opérateurs de réseau ceux qui possèdent leurs installations (câbles, antennes relais, etc.). Cette particularité leur permet en théorie de vendre des forfaits mobiles à des conditions plus avantageuses.

Les MVNO

Les MVNO ( Mobile Virtual Network Operator), comme NRJ Movile ou Virgin sont des entreprises qui vendent des forfaits mobile et internet, mais qui ne possèdent pas leur propre réseau. Elles ciblent souvent des utilisateurs spécifiques avec des offres adaptées à des usages très particuliers.

Comment choisir le bon forfait de téléphone, pas cher avec tout ce qu’il faut dedans ?

Le contrat forfaitaire

Les contrats forfaitaires fixent une rente mensuelle, qui ne change pas pendant toute la durée de l’engagement. Un rapide calcul permet de déduire que le coût des communications avec le forfait est nettement moins élevé comparé à une facturation à l’heure ou à la minute.

Attention toutefois au dépassement de forfait : les communications hors forfait sont facturées très cher. Cette offre présente ainsi quelques risques en cas d’utilisation non contrôlée.

Le prépayé

Avec cette formule, vous utilisez des cartes prépayées, qui correspondent à un certain nombre d’heures d’appel et de volumes de données internet. Le coût à la minute des communications revient plus cher et la durée de validité des cartes est assez courte.

Ces détails à surveiller de près

Les offres low-cost

Les opérateurs historiques et les MVNO proposent tous des forfaits low-cost, sans engagement et censés être plus attractifs. Ces offres à bas coût sont néanmoins à prendre avec les pincettes. Le service clientèle est souvent difficile à joindre avec ces services.

Vous n’aurez accès à aucun magasin ni aucune boutique en cas de besoin. Vous devez passer par les réseaux sociaux ou par mail si vous avez besoin de l’assistance d’un téléopérateur.

L’engagement

Plusieurs forfaits mobile et internet imposent un engagement de 12 à 24 mois, auquel il faut ajouter certaines conditions, comme l’obligation d’acheter un mobile avec le forfait, par exemple.

Les données et le débit internet

Normalement, vous disposez de plusieurs choix en matière de volume maximal de données utilisables par mois. Soyez attentif à ce que prévoit chaque contrat en cas de dépassement de ce plafond – pour ne pas vous retrouver dans l’incapacité de regarder l’épisode de votre série préférée sur Netflix – Certains opérateurs facturent au prix fort les dépassements de données.

Sachez également que les débits indiqués par les opérateurs (4G, 3G, etc.) sont à titre indicatif. La vitesse de connexion réelle varie selon votre emplacement et le niveau de saturation des réseaux. Certaines fonctionnalités – comme le partage de connexion, le P2P ou autre – peuvent aussi être bridées.

Quel est le meilleur forfait mobile avec ou sans engagement ? Direction les comparateurs

La bataille que se livre les opérateurs est assez féroce, les offres évoluent très, très régulièrement, notamment à l’approche des fêtes de fin d’année. On trouve un peu partout sur le web des tableaux comparatifs des différentes offres du moment, avec possibilité de trier sur les aspects qui vous intéressent vraiment (qualité de la couverture, débits, services annexes, relation client, etc.). N’hésitez pas à comparer les meilleurs forfaits mobiles mais prenez surtout le temps de lire entre les lignes.

Lire entre les lignes

Les opérateurs en ligne savent se montrer persuasifs lorsqu’ils présentent leurs offres mobiles et internet. Leurs arguments phares s’articulent autour de la vitesse de connexion et le prix alléchant. Ne soyez pas impressionné par ces qualités.

Prenez plutôt le temps d’étudier en profondeur chaque offre et d’évaluer certains détails comme les conditions de résiliation, la tarification des communications à l’international et le coût du hors forfait.

Comment résilier un forfait mobile SFR, Free, Orange ou autre ?

Les opérateurs n’ont que peu d’intérêt à vous simplifier la vie pour résilier votre contrat. La règlementation actuelle les oblige à respecter certaines règles mais cela peut encore être un parcours relativement périlleux, notamment pour trouver la marche à suivre. Là encore, on trouve les informations sur le web, au cas par cas.

A contrario, il est parfois bien plus simple de demander à votre nouvel opérateur de s’occuper de la résiliation pour vous. Si vous réalisez une portabilité, l’opération est ainsi grandement facilité. C’est toujours appréciable.