Comment fabriquer un toboggan chez soi : les astuces

Par Falimalala,  publié le 8 janvier 2019 à 22h38.
 3 minutes

Bricolage

Un toboggan dans une aire de jeux.

Un toboggan dans une aire de jeux. Pixabay.com

Les toboggans amusent beaucoup les enfants. Pourquoi ne pas en fabriquer chez soi ?

Le produit qui vous sauve tout de suite

Comment fabriquer un toboggan ?

Choisir le bon emplacement pour l’armature

Installer un toboggan dans le jardin n’est sûrement pas chose facile. Le choix de l’emplacement est primordial. Pour la sécurité, il convient de choisir un endroit bien visible. Il faut donc veiller à ce que le toboggan ne se trouve pas près de meubles de jardin, de piquets ou de bords durs.

Une fois l’endroit trouvé, on plante quatre poteaux sur les coins. À l’intérieur des poteaux sont fixées des poutres bien rigidifiées qui supporteront, plus tard, les planchers. On peut opter pour des planchers à rainures ou languette qui donnent une bonne esthétique. Pour obtenir un effet plus attractif, l’armature du toboggan peut être surmontée de toit en panneaux OBS.

Placer le toboggan

Dans les magasins de bricolage, on peut trouver des toboggans prêt-à-monter. En règle générale, le ils doivent être deux fois plus long que la hauteur de la plateforme. Ceci allège la pente sinon la construction sera trop raide. Le bord du toboggan est fixé sur le bord supérieur avec des vis galvanisées recouvertes pas des capuchons de protection. Pour une sécurité absolue, des mesures d’accompagnement doivent être prises.

Il s’agit, par exemple, de la mise en place d’une zone d’atterrissage. Cette zone est faite de matériaux souples (bacs de sables, caoutchouc) pour une glissade moins percutante. Sur toute la plateforme, il faut prévoir des cordes pour balises et prises supplémentaires.

Le PVC serait mieux que le bois ?

Eviter si possible les constructions en bois

Dans la majorité des cas, le bois reste le principal matériau de construction pour la fabrication de toboggan. Le problème avec ce type de plateforme c’est qu’elle contient des vis, des clous et échardes qui écorchent les fesses de nos enfants. Même étant un matériau discount, le bois est réputé être facilement putrescible. Les enduits de protections qu’on y applique ont aussi des effets limités dans le temps.

Avec l’humidité et la pluie, le bois pourrit rapidement au risque de faire chuter toute la construction. Inutile donc de mentionner les risques d’accidents que nos petits anges pourraient subir. Selon les experts en petite construction, la mesure plus adaptée serait de réaliser le toboggan avec du PVC.

Un toboggan en PVC à la façon des gros chantiers

Sur les chantiers de grande construction, on voit parfois des chutes de gros tuyaux en PVC de plusieurs mètres de longueur. C’est une idée très judicieuse pour un toboggan, surtout que ce matériau est rigide, imputrescible et ne présente ni de vis ni de clous.

De plus, ce n’est pas du tout cher. Il faut adoucir les bords des tuyaux par des baguettes en bois. La surface nécessite un ponçage afin de la rendre plus lisse. Le grand avantage des toboggans en PVC c’est qu’ils peuvent supporter un poids lourd et aussi les coups de soleil.

Et pour ceux qui veulent faire un peu de folie, ils peuvent terminer le toboggan par une piscine. Quoi de plus rafraîchissant et divertissant pour nos amours !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (201 notes, une moyenne de : 3,49 sur 5)