Les signes de la sensibilité au gluten

Par Falimalala 
 3 minutes
Cuisine
Farine

FarineBru-nO/Pixabay

Beaucoup de personnes sont sensibles au gluten, une protéine que l’on retrouve dans le blé, le seigle et l’orge, ainsi que les produits dérivés. Découvrez quelques signes habituels de cette sensibilité au gluten.

Comment détecter la sensibilité au gluten ?

Plusieurs signes peuvent indiquer une sensibilité au gluten, qui entraîne généralement de nombreux problèmes de santé chez les personnes qui en souffrent. Il ne faut cependant pas la confondre avec l’intolérance au gluten, ou la maladie cœliaque.

Cette dernière est une pathologie chronique de l’intestin qui est provoquée par la consommation de gluten. Elle se manifeste généralement par une diarrhée, des ballonnements, des douleurs abdominales, etc.

Les personnes sensibles au gluten ne souffrent pas forcément de la maladie cœliaque. Chez ces dernières, les troubles liés à la consommation de gluten disparaissent rapidement une fois qu’elles arrêtent d’en manger, car la membrane intestinale n’est pas affectée, ce qui se produit dans le cas d’une intolérance au gluten.
La sensibilité au gluten non cœliaque est beaucoup plus fréquente que l’intolérance au gluten.

Un dysfonctionnement de la fonction immunitaire

Chez les personnes intolérantes au gluten, les anticorps IGA vont contrecarrer leur système immunitaire. Ces derniers, qui sont situés dans la salive et le tractus gastro-intestinal, permettent au corps de se défendre contre la grippe, le rhume ou d’autres maladies encore. La fonction immunitaire anormale induite par cette sensibilité au gluten empêchera le système de se défendre correctement contre ces pathologies.

Des migraines et des maux de tête

La sensibilité au gluten induit généralement des migraines et des maux de tête douloureux.

Une prise de poids anormale

Le gluten peut provoquer une inflammation systémique et entraîner un gain de poids inattendu. Les personnes souffrant de cette sensibilité verront leur poids revenir à la normale une fois qu’elles auront supprimé le gluten de leur régime alimentaire.

Des problèmes dentaires

Le calcium est indispensable pour la santé bucco-dentaire. Ceux qui souffrent d’une sensibilité au gluten présentent cependant un faible taux de ce minéral à cause de la malabsorption.

De plus, une étude a mis en avant le lien qui existe entre la sensibilité au gluten et la stomatite aphteuse, une pathologie très commune de la cavité buccale qui se caractérise par des aphtes et des ulcérations buccales.

Des problèmes de peau

Les personnes sensibles au gluten peuvent souffrir de certains problèmes de peau, comme l’acné, l’eczéma ou encore la dermatite herpétiforme, qui sont causés par la malabsorption. Parmi les symptômes qui doivent alerter figurent les démangeaisons, les rougeurs, les cloques, les éruptions cutanées, etc.

La fatigue

Tout comme les cœliaques, ceux qui sont sensibles au gluten peuvent aussi souffrir de fatigue et d’épuisement provoqués par l’inflammation du corps ainsi que la désaffectation des réserves d’énergie.

Cet épuisement se traduit par les mêmes symptômes que ceux que l’on rencontre en cas de brouillard cérébral.
Aussi bien la maladie cœliaque que la sensibilité au gluten requièrent un changement important incluant l’arrêt définitif de la consommation des aliments contenant du gluten.

Dans tous les cas, il importe de consulter rapidement un médecin dès les premiers symptômes afin de déceler le trouble sous-jacent.