Alcool : d’où viennent les expressions “Santé” et “tchin-tchin” ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Famille

Lors d’un apéritif en famille ou entre amis, mariage, réunion d’affaires, etc, au moment de trinquer, il y a toujours cette tradition de dire « santé » ou « tchin-tchin », mais d’où vient-elle ?

Pourquoi dire « santé » au moment de trinquer ?

La plupart du temps, trinquer rime avec alcool et dire « santé » alors qu’on va boire de l’alcool est un peu contradictoire, cependant, il existe bel et bien 2 explications à cela. Pour mieux comprendre cette tradition, il faut remonter loin dans le temps, au Moyen Âge plus exactement.

L’alcool censé “purifie” le corps et offre un sommeil réparateur

Au Moyen Âge, l’ivresse était vue d’un bon œil et niveau santé, elle était même recommandée (ce qui n’est plus le cas actuellement), et les raisons sont simples : boire de l’alcool (surtout à volume important) implique souvent des vomissements et un sommeil de plomb. En effet, le fait de vomir était considéré à l’époque comme purificateur du corps étant donné que cela vide notre corps de toutes ses impuretés (selon toujours nos ancêtres).

De plus, après la consommation d’une bonne dose d’alcool, le sommeil est bien lourd, qui était jugé comme réparateur afin de retrouver une bonne santé. Ainsi, nos ancêtres se souhaitaient « santé » en trinquant et cette tradition demeure utilisée jusqu’à nos jours.

Trinquer évite les risques d’empoisonnement

Pendant le Moyen Âge, il était fréquent d’avoir des cas d’empoisonnements et le meilleur moyen d’éviter d’être empoisonné était de trinquer. Effectivement, pendant que l’on trinque, il fallait se regarder droit dans les yeux (avec son voisin de table ou son adversaire par exemple) et cogner les verres entre eux (cette pratique est utilisée jusqu’à présent même si les cas d’empoisonnements deviennent plus rares).

Le choc entre les verres, qui était assez violent à l’époque, entraînait bien évidemment le passage du liquide d’un verre à un autre. Si une personne refusait donc de trinquer ou de boire, il y a anguille sous roche. Ainsi, cette pratique était la meilleure façon de vérifier que la boisson n’était pas empoisonnée et de pouvoir la boire sereinement vu que chacun peut avoir, dans son verre, un peu de liquide venant des verres des autres. C’est donc une raison de plus de se souhaiter « santé » lorsqu’on trinque.

D’où vient l’expression « tchin-tchin » ?

En trinquant, beaucoup de personnes disent « santé » mais d’autres préfèrent plutôt dire « tchin-tchin », mais connaissent-elles l’origine de cette expression ?

L’expression « tchin-tchin » n’est autre que le bruit du tintement des coupes lorsqu’on les cogne entre eux au moment de trinquer. Mais il existe une autre théorie (qui est également crédible) stipulant que « tchin-tchin » vient d’une expression chinoise utilisée pour inviter quelqu’un à boire et ayant une prononciation similaire, il s’agit de « qing qing » qui veut dire « je vous en prie ».

Cette expression était utilisée par les soldats français après la campagne de Chine (ils ont appris cela pendant cette campagne).
Il est à noter que « tchin-tchin » n’est pas une expression universelle, mais purement française puisque, par exemple, au Japon cela évoque le sexe masculin.