Fertilité d’une femme boostée : chance de grossesse optimisée

Par Falimalala 
 3 minutes
Famille
Apprendre l'heureuse nouvelle.

Apprendre l'heureuse nouvelle.armacchio/Pixabay

Avoir un bébé est le rêve de nombreux couples mariés, mais cela ne s’annonce pas facile pour certains (ils essaient maintes fois sans résultat satisfaisant). Comment alors booster la fertilité, surtout chez les femmes ?

Comment accroître la fertilité chez les femmes ?

Il existe plusieurs façons de booster la fertilité chez les femmes (et ainsi d’augmenter les chances de tomber enceinte), cependant, nous n’allons pas vous les exposer toutes, mais juste quelques-unes (qui s’avèrent les plus importantes).

Connaître la période d’ovulation

Sans grande surprise, pour accroître la fertilité chez une femme, il est judicieux de savoir quand aura lieu sa période d’ovulation. En effet, connaître la période de fécondité d’une femme augmente considérablement les chances d’avoir un bébé étant donné que pendant cette période un spermatozoïde peut s’unir à l’ovocyte (et non l’ovule) libéré par l’ovaire (pendant l’ovulation).

Pour information, cette période commence 4 ou 5 jours avant l’ovulation (qui correspond à la durée de vie normale d’un spermatozoïde) et se termine 1 ou 2 jours après l’ovulation (correspondant à la durée de vie d’un ovocyte).

Concrètement, pour une personne ayant un cycle de 28 jours, l’ovulation se passe généralement le 14e jour après l’arrivée des règles et la période de fécondité se trouve entre le 9e jour et le 16e jour après ces dernières.

Adopter un mode de vie sain

Une autre manière d’accroître la fertilité chez les femmes est de les encourager à adopter un mode de vie sain. En effet, cette astuce n’est pas seulement réservée à ces femmes, mais elle concerne tout le monde sans exception afin de limiter les risques de maladies graves telles que le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc.

Pour être plus explicite, mode de vie sain équivaut au maintien du poids idéal (pas d’insuffisance pondérale ni de surpoids) ; à la non-consommation des boissons alcoolisées, des cigarettes et drogues illicites (ces substances ont des impacts néfastes sur les hormones tant féminines que masculines) ; à la réduction de la consommation de glucides (surtout les glucides raffinés), les acides gras trans (de leur côté les bons acides gras boostent la fertilité), les protéines d’origine animale, etc. En guise d’information, il faut aussi faire attention à la caféine (ne pas en abuser) avant la grossesse au risque de fausse couche.

Avoir des rapports sexuels assez réguliers

Les chances d’avoir un bébé sont toujours en relation avec la fréquence des rapports sexuels. Effectivement, plus les rapports sexuels sont réguliers, plus les chances de tomber enceinte augmentent. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il est indispensable de faire l’amour 5 ou 6 fois par jour, une fois tous les 2 ou 3 jours suffit amplement.

Éviter le stress

Vous avez beau essayer plusieurs mois, mais vous n’arrivez pas à tomber enceinte ? Pas de panique, restez calme, vivez au jour le jour et surtout ne stressez pas vu que le stress diminue de manière considérable la fertilité (lorsque vous êtes stressée, des changements hormonaux se produisent) et réduit l’envie de faire l’amour.