Invité(e) à un dîner, quelles sont les règles de savoir-vivre ?

Par Falimalala 
 4 minutes
Famille
Table dressée

Table dresséeRealAKP/Pixabay

Certaines personnes invitent leurs amis, ou des membres de leurs familles à dîner. Mais parfois, ces invités ne savent pas trop comment se comporter face à ces invitations. Il est donc temps d’en faire part.

Recevoir une invitation à dîner est une bonne chose, néanmoins on doit connaître le savoir-vivre dans ce genre de situation. En effet, pour être un invité modèle (qui donne envie de réinviter), il faut suivre quelques règles. Ces dernières paraissent assez simples mais elles peuvent en réalité être assez compliquées à mettre en œuvre. Les voici :

Répondre à l’invitation

On peut dire que c’est la moindre des politesses. De plus, il faut répondre à l’invitation le plus tôt possible pour que les hôtes puissent préparer les menus. Le mieux est de le faire dans les 24 heures suivant l’invitation. Ainsi, répondre à juste quelques heures avant le dîner n’est pas un comportement digne d’un invité idéal.

Pour ce qui est de la réponse, « oui » ou « non » suffisent. Les autres réponses pourraient être mal interprétées et/ou choqué les hôtes.

Ne pas trop être ponctuel

Le retard est un vilain défaut. Toutefois, l’invité modèle se doit d’être un peu en retard (15mn) afin de laisser du temps pour les derniers préparatifs.

Un retard de plus de 15 min est cependant signe d’impolitesse. Si c’est le cas, il est conseillé d’en informer la maîtresse de maison et de s’en excuser, à l’avance.

Une fois arrivé, on doit directement aller saluer les hôtes. La salutation des autres invités (s’il y en a) vient après.

Apporter un présent aux hôtes

Un cadeau pour les maîtres de maison n’est pas une règle à suivre, mais un signe de remerciement pour l’invitation.

Il est préférable d’apporter du chocolat, du vin ou encore un livre. Pour les bouquets de fleurs, les envoyer la veille ou le matin est conseillé pour ne pas embarrasser l’hôtesse. En effet, elle sera contrainte de chercher un vase pour les mettre.

Le cadeau doit être offert avec humilité et discrétion, et non en criant haut et fort.

Ne pas parler de sujets trop polémiques

Une conversation est inévitable lors des invitations à dîner. Pour cela, le choix du sujet est très important pour éviter d’offenser quelqu’un.

Les sujets trop polémiques comme la religion, ou encore la politique sont à écarter. Choisir plutôt les sujets d’intérêt général comme la gastronomie, les voyages, les passe-temps.

Savoir écouter les interlocuteurs et ne pas trop monopoliser la parole sont des comportements à avoir. On ne doit jamais contredire ouvertement les opinions de ces interlocuteurs ni reprendre une faute qu’ils ont commise.

Bien se comporter à table

Les téléphones ne doivent pas être posés sur la table, et les coudes non plus.

Le premier coup de fourchette de la maîtresse de maison est le signe que l’on peut commencer à manger. Il ne faut donc pas commencer avant.

Quitter la table sans l’invitation des hôtes est à éviter.

Partir discrètement

Le café est le signe qu’après celui-ci, il est temps de partir, sauf si les hôtes insistent pour qu’on reste.

Ne pas oublier de remercier les maîtres de maison et de partir de façon discrète (sans saluer les autres invités). Cependant, si les autres invités se préparent à partir, on peut les saluer.

Remercier les hôtes le lendemain

Peu importe le déroulement du dîner, il est poli de remercier les hôtes le lendemain. Un SMS, un appel, un mail ou une carte de remerciement feront l’affaire.