Cultiver de l’aloe vera à la maison

Par Falimalala 
 3 minutes

Jardinage

Plante d'aloe vera

Plante d'aloe veraalsampang/Pixabay

L’aloe vera est une végétation se démarquant pas ses multiples vertus. En tant que plante médicinale à propriétés incroyables, il faudra en avoir à la maison, car il peut se cultiver aussi facilement.

Comment cultiver de l’aloe vera chez soi ?

Ce dont on a besoin

Comme certains dictons le disent, il n’y pas un seul jour qui passe sans que l’on découvre une autre vertu de l’aloe vera. Servant de remède naturel, cette plante médicinale est tout simplement merveilleuse.

C’est pourquoi il importe d’en cultiver à la maison. Pour ce faire, il faudra rassembler quelques éléments. D’abord, un grand pot de fleurs en argile, une moitié de terre normale du jardin et une autre moitié de tourbe, des gravillons et enfin une bouture de la plante.

Le choix de l’espèce à cultiver

Il faut savoir qu’il existe plusieurs espèces d’aloe vera. On en compte même 200. Pour faciliter le choix, les espèces suivantes sont en tête de liste du fait même qu’elles sont spécialement réservées à la culture en intérieur : l’aloe arborescens, l’aloe saponatia et l’aloe aristata. Premièrement, l’aloe arborescens constitue la variété la plus importante de tous les types d’aloe vera.

C’est celle qui imite la forme d’un « poulpe ». Elle se démarque par sa facilité à pousser dans un délai assez court. Ainsi, elle peut atteindre une hauteur de 4 mètres au total. Deuxièmement, l’aloe saponaria présente un feuillage très ample, charnu avec des bords épineux, mesurant dans le 15 à 20 cm.

C’est celui auquel on recourt afin de traiter les problèmes de peau. Mais c’est également un remède efficace contre la constipation et les inflammations.

Troisièmement, l’aleo aristata est muni d’une rosace centrale de 15 à 30 cm de diamètre. Ses feuilles sont également très charnues. À part les vertus partagées avec toutes les espèces, on s’en sert surtout pour traiter les piqûres d’insectes.

Les techniques de culture

Plusieurs étapes sont à suivre pour assurer la réussite de la plantation. D’abord, il faudra commencer par mettre les gravillons au fond du pot. Cela servira de drainage. Ensuite, y mettre la terre naturelle, puis l’autre de tourbe enrichie. Attention, il ne faut jamais mettre du sable de plage puisque le sel pourrait être nuisible à la plante. Maintenant, pour passer à la culture proprement dite, il faut mettre un trou au centre du pot et y positionner la plante et la recouvrir de terre jusqu’à ses feuilles. Contrairement aux autres végétations, il faut noter que celle-ci ne doit être arrosée qu’après deux semaines suivant sa culture. Cela permettra aux racines de pousser entre-temps. C’est lorsque cette opération est terminée qu’il faut le nourrir d’eau. Ainsi, elle n’a besoin que d’une quantité infime d’eau. Par ailleurs, quelques recommandations méritent d’être soulevées. Une telle verdure aime le soleil. Plus précisément, elle en a vraiment besoin du fait qu’elle ne supporte pas le froid. Donc, il faut penser à le protéger lorsqu’arrive la saison hivernale. En un rien de temps, alors qu’on ne l’apercevra pas, on aura de petites plantes prêtes à être replantées.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (299 notes, une moyenne de : 3,35 sur 5)