À propos de l’éjaculation précoce

Par Falimalala,  publié le 13 novembre 2018 à 16h06, modifié le 13 novembre 2018 à 16h06.
 4 minutes

Santé

Homme et femme au lit,sasint/Pixabay

Un trouble qui atteint pas moins de 20 % des hommes, mais qu'est-ce qui se cache derrière l'éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce, c’est quoi ?

On peut dire que l’éjaculation précoce (éjaculation prématurée) est un trouble sexuel durant lequel un homme éjacule sans qu’il le veuille. Cependant, il n’y a pas de définition universelle d’éjaculation précoce, celle-ci diffère selon les sociétés médicales et les pays, mais il est possible de le définir suivant 3 optiques : le temps, le contrôle et l’insatisfaction.

Une éjaculation trop rapide

On parle souvent d’éjaculation précoce lorsque l’homme éjacule trop vite, ce qui veut dire que le délai de pénétration est minime. En ce qui concerne cette durée, elle est subjective vu que cela dépend de l’attente de chacun, néanmoins, si l’éjaculation survient en moins d’une minute après la pénétration, elle est considérée comme précoce.

Une incapacité à contrôler l’éjaculation

Outre le critère de temps, on peut également considérer comme une éjaculation précoce le fait qu’un homme est incapable de retarder et/ou contrôler son éjaculation (qui arrive avant le moment désiré).

Un sentiment d’insatisfaction

On parle également d’éjaculation précoce quand l’un des 2 partenaires (voire même les 2) ressent une insatisfaction (par rapport au coït) après que l’homme a éjaculé. Dans cette optique, l’éjaculation précoce risque de provoquer des problèmes relationnels au sein du couple, des répercussions psychologiques négatives (angoisse, frustration, évitement des rapports sexuels).

Les 2 types d’éjaculation précoce

Éjaculation précoce primaire

On entend par éjaculation précoce primaire une éjaculation précoce qui a eu lieu dès le premier rapport, qui est présent à chaque coït (peu importe la partenaire) et qui dure toute la vie.

Éjaculation précoce secondaire

Contrairement à la précédente, une éjaculation précoce qui n’apparaît que lors de certains coïts (après une période de sexualité sans problème) ou qu’avec certaines partenaires est qualifiée de secondaire.

Quelles sont les raisons d’une éjaculation précoce ?

Des causes physiques

Des hommes souffrant d’un prépuce trop court, de phimosis (ou difficulté à découvrir leur gland) ou encore d’une inflammation de l’urètre peuvent être sujets à une éjaculation précoce, même si ces causes sont assez rares.

Des causes physiologiques

Quand le pénis est en érection, le sang qui y circule se congestionne et lorsque les muscles PC sous les testicules, les muscles abdominaux et les muscles fessiers se contractent, ils produisent des pressions qui s’exercent sur cette congestion sanguine, et c’est cela qui provoque l’éjaculation précoce.

Des causes psychologiques

Une éjaculation précoce (surtout l’éjaculation précoce secondaire) est aussi causée par des troubles psychologiques comme le stress et l’anxiété (la peur de ne pas assurer). Toutefois, il est aussi possible que ce soit l’inverse, c’est-à-dire que l’éjaculation précoce pourrait entraîner le stress et l’anxiété.
Parmi les causes psychologiques, on peut également citer les changements de partenaire, les problèmes au sein du couple, l’angoisse, une forte tension émotionnelle.

Que faire en cas d’éjaculation précoce ?

Il existe plusieurs méthodes qui permettent d’éviter l’éjaculation précoce comme le fait de résoudre les problèmes dans le couple, le « stop and go » qui consiste (pour l’homme) à se concentrer sur les sensations et arrêter tout mouvement quand l’éjaculation est imminente, le « squeeze » (ou squeezing) dont le principe est de presser à la base du gland quand l’homme sent l’éjaculation qui arrive, l’augmentation de la fréquence des rapports, ou encore le port d’un préservatif épais (qui diminue la sensibilité du pénis).

Cette astuce à obtenu 4,01/5 à partir de 557 notes. Votre note : 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles