Pourquoi le nez coule ?

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

Mouchoir

Mouchoirvargazs/Pixabay

Un nez qui coule est une des choses qui se passe lorsqu'on pleure ou lorsqu'on est enrhumé. Mais quelles en sont les raisons ?

On se demande le plus souvent pourquoi on coule du nez selon les circonstances. Et la réponse est souvent : parce qu’on a attrapé le rhume, ou encore parce qu’il fait froid. Néanmoins, on oublie de se questionner sur les vraies raisons (biologiques et physiques) de cet écoulement. Voici donc ces raisons.

Une surproduction du mucus

Dans le nez, plus précisément dans sa partie supérieure, il y a ce que l’on appelle la muqueuse nasale. Cette dernière sécrète un liquide visqueux du nom de mucus (ou plus connu sous l’appellation morve). Ce liquide s’écoule normalement vers l’arrière de la gorge.

Mais lorsqu’il y a trop de mucus, une partie s’écoule vers l’avant du nez. Ainsi, la raison biologique d’un écoulement de nez est qu’il y a surproduction de ce mucus.

Pourquoi cette sécrétion excessive ?

Pour humidifier l’air respiré

L’intérieur du nez ne supporte pas d’être sec alors que quand il fait froid, l’air est sec. La muqueuse nasale sécrète ainsi un peu plus de mucus que d’habitude pour compenser cette sécheresse. En effet, le rôle de ce dernier est d’humidifier et de réchauffer l’air que l’on respire.

Pour se défendre des infections et agressions

De plus, le mucus attaque les bactéries et autres infections puisqu’il est composé de nombreux globules blancs. Il protège ainsi les voies respiratoires des infections.

Quand les attaques (pollen, bactérie, virus) deviennent nombreuses, la muqueuse se met à gonfler pour libérer beaucoup plus de mucus. C’est à cause de cela que le nez coule en cas de rhume ou en cas d’allergie (pollen ou poussière).

Il est à noter qu’il est conseillé de se moucher si le nez coule. En effet, étant donné que les micro-organismes sont captés par le mucus, il est nécessaire de les expulser. Cette action permettra à la muqueuse d’être nettoyée et ainsi elle sera prête pour contrer les futures attaques.

Expulsion des poussières de l’œil

Cela semble impossible mais il y a de grande chance que cela arrive. Au moment où l’on pleure, le liquide lacrymal (composant des larmes) est produit en excès.

Outre les parties des larmes qui tombent sur la joue et celles qui s’évaporent, elles peuvent être évacuées ailleurs. Ces larmes (emportant les poussières de l’œil) vont vers la gorge mais aussi vers le nez. Dans ce dernier cas, il se mélange avec le mucus entraînant un écoulement du nez.

Condensation de l’air expiré

Un nez qui coule n’est pas tout le temps dû au mucus. Effectivement, il se peut que ce soit juste de l’eau qui sort du nez.

Pendant qu’il fait froid, l’air expiré (qui est chaud et humide) se condense au contact de l’air froid. Ce phénomène provoque ensuite des gouttelettes d’eau sous le nez et une fumée blanche. C’est la raison physique de l’écoulement du nez.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (394 notes, une moyenne de : 3,68 sur 5)