En quoi l’analyse du cholestérol ldl est-il nécessaire ?

Par Falimalala 
 4 minutes
Santé

Le cholestérol indique le taux de lipide dans le sang. Quand ce taux dépasse la moyenne, on parle de mauvais cholestérol. Dans ce cas, les analyses sont nécessaires pour rendre compte de la situation.

Bon ou mauvais cholestérol ldl, comment savoir ?

Cholestérol ldl, cela veut dire quoi ?

L’état de santé d’une personne peut être apprécié par le taux de cholestérol qu’il a dans le sang. Le cholestérol LDL est une lipoprotéine, de faible densité, responsable du transport du cholestérol dans notre organisme. Cet élément est indispensable au bon fonctionnement du corps humain.

Étant un nutriment de synthèse, il participe à la structuration des membres des cellules. La synthèse de certaines molécules ainsi que la production de sels biliaires dépendent également du cholestérol. Ces sels sont nécessaires à la digestion des substances lipidiques par l’organisme. Il faut, cependant, savoir distinguer le bon cholestérol du mauvais.

Savoir reconnaître le bon et le mauvais cholestérol

Il n’y a pas que le cholestérol LDL qui transporte le cholestérol à l’intérieur de notre corps. D’autres molécules comme le cholestérol HDL assurent aussi cette fonction. L’importance de ce dernier réside dans le fait qu’il peut détecter l’excès de cholestérol. En conséquence, ces excès sont renvoyés dans le foie pour être évacués.

Ce composant est très important, car l’excédent de cholestérol dans le sang augmente les risques cardiovasculaires. C’est le cholestérol HDL qui est qualifié de bon cholestérol. Tandis que le cholestérol LDL est un mauvais cholestérol, car il distribue le cholestérol vers différentes cellules et les expose ainsi à un risque de saturation en lipides.

Quels résultats attendre de l’analyse du cholestérol ldl ?

Fonctionnement de l’analyse du cholestérol ldl

À l’évidence, le taux de cholestérol LDL indique aussi le taux de cholestérol total dans l’organisme. L’analyse de ce composant est essentielle, car il permet de diagnostiquer la présence de dyslipidémies. Elles sont de deux sortes, l’hypocholestérolémie qui correspond à une carence et l’hypercholestérolémie qui désigne l’excès. L’analyse passe par une prise de sang à partir duquel le laboratoire mesure le taux de cholestérol LDL, HDL et des triglycérides.

Le niveau normal doit être compris entre 0,9 et 1,6 g/L mais cette valeur peur varier en fonction des apports lipidiques. Pour ne pas fausser les résultats, l’analyse doit se faire à jeun. L’alcool est non recommandé 48 heures avant le bilan lipidique.

Interprétation des résultats

L’analyse du cholestérol doit passer par l’interprétation du taux de cholestérol LDL dans le sang. Si le taux de cholestérol total est inférieur à 2 g/L et que celui du cholestérol LDL en bas de 1,6 g/L, le bilan lipidique est normal. De même, avec un taux de cholestérol HDL supérieur à 0,4 g/L et un niveau de triglycérides inférieur à 1,5 g/L, le patient n’a rien à craindre.

Il est toujours conseillé de demander l’avis de son médecin sur les résultats du bilan. Qu’indique alors un taux de cholestérol LDL élevé ? Dépassant les 1,6 g/L, il doit être vu comme un signal d’alerte. Cela veut dire que l’organisme trouve des difficultés à réguler son taux de cholestérol. Les conséquences sont graves et peuvent conduire à un infarctus. Au contraire, si le taux est bas, il peut provenir de problèmes génétiques, dépressifs ou cancéreux. En somme, il est primordial, même vital de surveiller la qualité de son alimentation pour vivre à l’abri de ce mauvais cholestérol.