Fièvre : Symptômes et traitement

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

La fièvre n’est pas une maladie en elle-même. Il s’agit plutôt d’un symptôme, qui ne doit donc pas forcément être traité. Mais à partir de quand doit-on envisager une consultation suite à une fièvre chez l’adulte et chez l’enfant ? Le point.

Fièvre : quand doit-on s’inquiéter ?

La fièvre se caractérise généralement par l’augmentation de la température corporelle suite à une infection ou une maladie. Elle peut s’accompagner de frissons, de fatigue, de maux de tête ou encore de douleurs musculaires.

On parle de fièvre dès lors que la température dépasse les 38 °C. Il est indispensable de prendre sa température en cas de suspicion de fièvre. Chez l’adulte, on peut utiliser la voie buccale pour la prise de température.

Chez l’enfant, l’usage d’un thermomètre rectal ou d’un thermomètre auriculaire est conseillé. Les médecins et autres professionnels de la santé s’accordent cependant à dire que la prise de température sous l’aisselle est moins efficace.

Comment faire baisser la fièvre ?

Dans de nombreux cas, la fièvre et ses symptômes disparaissent spontanément sans aucun traitement. L’augmentation de la température constitue un mécanisme de défense de l’organisme face à une infection. Les microbes n’aimant pas la chaleur, la fièvre représente ainsi une arme pour lutter contre ces derniers.

Lorsque la fièvre est trop élevée, surtout chez les enfants, il convient de consulter rapidement un médecin, qui pourra prescrire des fébrifuges ou des antipyrétiques. Le paracétamol et l’ibuprofène sont les médicaments les plus utilisés. Le malade devra se reposer et boire beaucoup, car la fièvre peut engendrer une déshydratation. Pour soulager les symptômes et guérir plus rapidement, il est aussi possible d’avoir recours à certaines plantes médicinales.

Ainsi, une infusion de tilleul aurait des vertus non négligeables pour lutter contre la fièvre. La fièvre ne représentant qu’un symptôme, on ne doit pas forcément la faire baisser surtout si elle n’engendre aucun désagrément.

Comment traiter la fièvre chez l’enfant ?

Les poussées de fièvre chez l’enfant peuvent disparaître spontanément au bout de 2 à 3 jours. Il n’est pas indispensable de les faire baisser lorsque l’enfant semble bien les supporter, c’est-à-dire qu’il continue à jouer, à manger et à boire, comme d’habitude.

En effet, une élévation de la température n’est pas forcément alarmante. Elle peut survenir suite à une vaccination, une poussée dentaire, une infection virale ou bactérienne, etc. Dans certaines situations toutefois, l’avis d’un médecin est recommandé :

  • Lorsque la température chez le nourrisson prise par voie rectale est supérieure à 38 °C, et ce, même si ce dernier ne présente aucun autre symptôme ;
  • Lorsque le nourrisson de moins de 3 mois a une température de plus de 38,5 °C depuis plus de 24 heures ;
  • Lorsqu’un enfant de 2 ans a une fièvre de plus de 38,5 °C qui dure depuis plus de trois jours ou si le comportement de l’enfant a changé.

Le médecin pourra prescrire un traitement approprié à l’enfant suite à son diagnostic. Chez les plus jeunes, il pourra même demander une hospitalisation pour déceler les causes probables à l’origine de la fièvre.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (37 notes, une moyenne de : 3,68 sur 5)