Les symptômes d’un possible diabète

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

Test glycémie, diabète.

Test glycémie, diabète. peejhunt/Pixabay

Des milliers de personnes souffrent du diabète sans le savoir. Voici donc quelques symptômes à surveiller de près pour savoir si vous êtes diabétique ou non.

Pourquoi le diabète est-il difficile à dépister ?

Un mal silencieux

L’OMS estime à environ 347 millions le nombre de personnes diabétiques dans le monde. 92 % d’entre eux souffrent du diabète de type 2 et 6 % sont atteints par le diabète de type 1 (absence de sécrétion d’insuline).

En France, cette pathologie affecte pas moins de 4,7 % de la population. Il s’agit seulement d’une estimation, sachant que des milliers de personnes souffrent de cette maladie sans s’en rendre compte. La raison en est simple : les symptômes de la maladie n’apparaissent généralement que 5 à 10 ans après son début. Le malade continue donc de vivre sans même connaître qu’il est atteint de diabète.

Comment dépister précocement le diabète ?

Les symptômes du diabète de type 1

À la différence du type 2, le diabète de type 1 est plus facile à dépister. Cette pathologie affecte essentiellement les enfants et les adolescents. Elle se manifeste rapidement après son apparition et provoque des urines abondantes, une soif intense et un amaigrissement rapide du patient.

Aussi, dès que votre enfant affiche ces symptômes, pensez à faire un bilan sanguin et mesurer le taux de glycémie. Si la glycémie dépasse 110 mg/dl, vous devriez effectuer un autre test à jeun. Le diabète est confirmé si le second test révèle une glycémie supérieure à 126 mg/dl.

Les symptômes du diabète de type 2

Le diabète de type 2 provoque les mêmes symptômes que celui de type 1. La seule différence réside dans le fait que ces signes apparaissent tardivement.

L’amaigrissement rapide, le syndrome polyuro polydypsique (urines fréquentes, surtout la nuit) et la soif intense se manifestent lorsque la glycémie est supérieure à 180 mg/dl. Cela signifie que le sucre est déjà présent en grande quantité dans les urines.

De l’importance d’un dépistage précoce

Les chercheurs continuent actuellement d’identifier les causes du diabète de type 2, qui demeurent assez méconnues. Les médecins s’accordent néanmoins sur un point : les personnes ayant un membre diabétique dans la famille doivent faire régulièrement des tests de dépistage. Le facteur héréditaire de cette pathologie est en effet important.

Le diabète touche aussi particulièrement les personnes en surpoids ou atteintes d’obésité. La sédentarité et le manque d’activité physique sont autant de facteurs qui indiquent une prédisposition au diabète de type 2. Ces individus doivent réaliser un bilan sanguin et un test de dépistage du diabète.

La recherche de diabète concerne aussi les patients qui souffrent régulièrement d’anomalies comme une hypertension artérielle, une inflammation non expliquée ou une dyslipidémie. De même, les femmes qui ont accouché d’un bébé de plus de 4,5 kg à la naissance doivent faire des tests de recherche de diabète.

Ces recherches doivent se faire chaque année afin de déceler très tôt les premiers signes d’un diabète. Si le diabète est diagnostiqué précocement, le traitement sera plus efficace et les effets secondaires de la maladie seront vite annihilés.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (320 notes, une moyenne de : 3,43 sur 5)