La phase terminale de la maladie rénale

Par Falimalala 
 4 minutes
Santé
Soutien pour le cancer

Soutien pour le cancerMaialisa/Pixabay

La phase terminale survient lorsque la maladie rénale chronique ou la perte graduelle de la fonction rénale atteint un stade avancé. Vos reins ne sont alors plus capables de répondre aux besoins de votre corps.

Reconnaître la phase terminale de la maladie rénale

Un ensemble de signes montrent que vous entrez en stade final de la maladie.

Facteurs de développement de la maladie

Certaines maladies peuvent augmenter votre risque de maladie rénale. Il s’agit notamment de : diabète de type 1 ou de type 2, glomérulonéphrite, néphrite interstitielle, reflux vésico-urétéral, pyélonéphrite. Une obstruction prolongée des voies urinaires à partir de conditions telles que l’hypertrophie de la prostate, des calculs rénaux et certains cancers accroissent également les risques. Certains facteurs augmentent le risque que l’insuffisance rénale chronique progresse plus rapidement vers le stade terminal, notamment : le diabète avec un mauvais contrôle de la glycémie et la maladie rénale (qui affecte les glomérules, les structures dans les reins qui filtrent les déchets du sang, maladie rénale polykystique, maladie rénale après une greffe de rein), l’hypertension et l’usage du tabac. Dans ce cas, votre médecin surveillera probablement votre pression artérielle et votre fonction rénale au moyen d’analyses d’urine et de sang lors de visites régulières au cabinet.

Symptômes d’une insuffisance rénale terminale

Au début de la maladie rénale chronique, vous pouvez ne manifester aucun signe ou symptôme. À mesure que la maladie rénale chronique évolue vers l’insuffisance rénale terminale, les signes et les symptômes peuvent inclure :

  • La nausée
  • Le vomissement
  • La perte d’appétit
  • La fatigue et la faiblesse
  • Les problèmes de sommeil
  • Les troubles urinaires
  • La diminution de la faculté mentale
  • Les secousses musculaires et les crampes
  • Le gonflement des pieds et des chevilles
  • Les démangeaisons persistantes
  • La douleur thoracique (si le liquide s’accumule autour de la paroi du cœur)
  • L’essoufflement (si le liquide s’accumule dans les poumons)
  • L’hypertension artérielle difficile à contrôler

Les signes et les symptômes d’une maladie rénale sont souvent non spécifiques, ce qui signifie qu’ils peuvent aussi être causés par d’autres maladies. Parce que vos reins sont très adaptables et capables de compenser la perte de fonction, les signes et les symptômes peuvent ne pas apparaître jusqu’à ce que des dommages irréversibles se produisent.

Que faire en stade terminal de l’insuffisance rénale ?

Vos reins filtrent les déchets et les liquides en excès de votre sang, qui sont ensuite excrétés dans vos urines. Lorsque vos reins perdent leurs capacités de filtrage, des niveaux dangereux de liquide, d’électrolytes et de déchets peuvent s’accumuler dans votre corps. Vous n’avez alors que trois options.

Dialyse

Avec une maladie rénale en phase terminale, vous avez besoin d’une dialyse.

Greffe de rein

Effectuer une dialyse étant une opération coûteuse, la meilleure solution est la greffe de rein. Seulement, la liste d’attente d’un donneur est souvent trop longue.

Soins conservateurs

La dialyse ou la greffe de rein sont incontournables pour rester en vie. Mais vous pouvez également choisir de renoncer à la dialyse ou à la transplantation et opter pour des soins conservateurs pour gérer vos symptômes en visant la meilleure qualité de vie possible pendant le temps qu’il vous reste. Pour cela, perdez du poids si vous devez être actif la plupart du temps. Mangez une alimentation équilibrée avec des aliments nutritifs à faible teneur en sodium. Contrôlez votre tension artérielle. Prenez vos médicaments tel que prescrit. Contrôlez votre taux de cholestérol et contrôlez votre glycémie. Ne fumez pas et n’utilisez pas de produits du tabac. Puis, obtenez des bilans réguliers !