Que faire contre l’incontinence urinaire chez la femme

Par Falimalala 
 4 minutes

Santé

Le ventre d'une femme.

Le ventre d'une femme.Pixabay.com

Plusieurs femmes souffrent d’incontinence urinaire. À part la gêne occasionnée, cette maladie peut devenir un handicap, et pourtant on en parle rarement. Au cours de cet article suivez-nous pour en savoir un peu plus.

Qu’entend-on par incontinence urinaire ?

Un sujet tabou

En France, plus de trois millions de gens sont touchés par ce trouble. Cette maladie touche généralement, beaucoup plus les femmes que les hommes. Jusqu’à aujourd’hui, parler d’incontinence urinaire est encore un sujet très délicat.

En effet, discuter de ses fuites urinaires à son propre médecin serait considéré comme un véritable sujet tabou pour celle qui en souffre.

Pourtant, c’est une maladie comme toutes les autres, ce n’est en aucun cas une fatalité car il existe bel et bien des solutions pour y remédier.

Fuite involontaire d’urine

La fuite urinaire est le fait d’avoir des pertes d’urines pouvant se produire pendant la nuit ou même durant la journée, et cela de manière tout à fait involontaire. La vessie joue un rôle important dans la production de l’urine.

En effet, elle est formée principalement d’un muscle nommé, muscle vésical et un sphincter s’y trouve toujours en dessous, de ce fait si ces deux sont affaiblis, la vessie ne peut plus fonctionner normalement, c’est-à-dire qu’elle ne peut plus se refermer de manière correcte, d’où les fuites urinaires.

Quels sont les différents types d’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire d’effort

Ce genre d’incontinence est la plus fréquente. En effet, sur une échelle de 1 à 10, environ 8 femmes en sont atteintes. L’incontinence urinaire d’effort survient lors d’un simple éternuement ou même un rire.

Il peut aussi survenir si on soulève une charge durant une séance de sport. De ce fait, le sphincter, qui est l’ensemble des muscles ayant pour rôle de retenir l’urine, ne joue plus ce rôle qui lui est attribué.

Les causes de cette incontinence peuvent être une grossesse, un accouchement, ou aussi la ménopause.

L’incontinence par impériosité

L’incontinence par impériosité est causée par un mauvais fonctionnement de la vessie. La vessie et le sphincter agissent de manière trop active et font pression. Ainsi, tout juste après la fuite, celle qui est atteinte ressent le besoin immédiat d’uriner. En général, ce type d’infection ne surgit qu’à un âge assez tardif.

Ce type d’incontinence urinaire est vraiment difficile à supporter au quotidien car elle cause plusieurs fuites d’urines. Les fuites d’urines apparaissent quand il y a des changements brusques de températures, ou tout simplement quand la personne atteinte entend le bruit d’un écoulement d’eau.

Quelles sont les solutions pour lutter contre les fuites d’urines ?

Les médicaments anticholinergiques

Ces médicaments sont prescrits pour celles qui sont atteintes d’incontinence impérieuse. Leur but étant de réduire au maximum l’activité de la vessie.

En gros, les anticholinergiques diminuent l’envie de toujours uriner, qui est très fréquente et peut même devenir permanente pour les fuites urinaires impérieuses. Toutefois, ce traitement est contre-indiqué pour les personnes atteintes de glaucomes.

La rééducation du périnée

Lors de ce traitement en rééduque en même temps le périnée, plus précisément les muscles de ce dernier, mais aussi les sphincters. Ce traitement est conseillé pour les incontinences urinaires par efforts.

La rééducation des muscles du périnée, renforce la capacité de la vessie à retenir l’urine et à les contrôler en même temps. À l’aide d’un kinésithérapeute, la personne atteinte doit au moins effectuer quinze séances d’exercices avant d’atteindre l’objectif voulu.

Pour vous aider

A chaque problème sa solution ! Voici ce que nous vous proposons.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (482 notes, une moyenne de : 3,96 sur 5)