Savoir vivre avec sa bipolarité

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

L'anxiété.

L'anxiété.ParentRap/Pixabay

Tout le monde peut passer par des périodes de bonheur et de tristesse à un certain moment. Malheureusement, ces changements sont hors de proportion pour les bipolaires. Voici quelques moyens pour apprendre à vivre avec.

Ne pas vivre dans le déni

En général, la bipolarité est un diagnostic permettant la prise de conscience d’un trouble obsessionnel chez un individu. Il est impératif de voir ce diagnostic comme une aide que l’on vous propose, et non une sentence tragique.

Ce diagnostic n’invente pas une maladie, mais ne fait que vous révéler un trouble présent en vous, afin de vous aider. Il est vrai que ce n’est pas toujours facile d’admettre que quelque chose en nous qui ne va pas. Cependant, l’acceptation est la première étape vers le chemin du rétablissement.

Choisir un bon psychiatre

Étant donné que la bipolarité est avant tout un trouble, avoir recourt à un bon psychiatre est une option à ne pas négliger. Cependant, choisissez bien votre psychiatre.

N’hésitez pas en changer toutes les semaines s’il le faut. En effet, le traitement chez un psychiatre dépend de la relation « patient-médecin », si vous ne vous sentez pas en confiance, cela ne servira strictement à rien. À part cela, c’est en ayant une bonne relation avec votre psy que vous pourrez définir le traitement que vous pourrez suivre.

Savoir s’exprimer

Si dans certains cas, la thérapie chez le psy n’est pas envisageable, essayez au moins de vous exprimer. Un état de dépression et une crise-maniaque sont l’accumulation de trop stress accumulé en soi. C’est comme une cocotte-minute, si l’on accumule trop de pressions sans se libérer, on finit par exploser.

Alors, parlez à une personne de confiance. Si ce n’est pas votre psy, ça pourrait être votre mère, ou votre frère, peu importe qui ça peut être, tant que vous pouvez mettre un mot à votre trouble, c’est l’essentiel.

Prendre soin de soi

Être bipolaire, c’est être hypersensible. Ainsi, cette hypersensibilité engendre souvent des fragilités, donc soyez bienveillant envers vous-même. Prenez soin de vous, physiquement et psychiquement à la fois. Prenez un bain relaxant tout en écoutant de la musique calme par exemple.

S’informer et s’ouvrir au monde

Contrairement aux générations passées, la nôtre a désormais accès à l’information sous diverses formes. L’internet, si tant est que vous consultiez des sites fiables, et les librairies regorgent d’information qui pourraient vous aider.

N’hésitez surtout pas à vous ouvrir au monde extérieur. La méditation inculquée par les Indiens est un moyen anti-stress par exemple.

Avoir de l’espoir

Afin de soigner sa bipolarité et peut-être même s’en sauver, soyez optimiste. Le chemin menant vers la guérison de la bipolarité peut être comparé à une traversée faite de vagues et de tempêtes. Le jour où vous arriveriez à accepter votre trouble, n’oubliez pas que le meilleur est toujours à venir.

Il n’y a pas de fatalité. Sachez qu’en ayant un état d’esprit optimiste, vous allez acquérir une certaine sérénité. La gestion de vos problèmes sera plus facile et vous pourrez même gérer un problème plus calmement qu’une personne dite « normale ».

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (348 notes, une moyenne de : 3,86 sur 5)