Soigner le rhume de cerveau

Par Falimalala 
 3 minutes

Santé

Le rhume de cerveau, également connu sous les appellations « coryza » ou « rhinites aigües », caractérise une infection des voies respiratoires qui est assez fréquente. Découvrez ci-après les traitements préconisés pour cette maladie.

Comment soigner un rhume de cerveau ?

Cette infection virale des voies respiratoires est souvent contagieuse. Dans certains cas, le rhume de cerveau peut disparaître sans aucun traitement. Dans d’autres, il peut se surinfecter. Il convient alors de le traiter rapidement.

Rhume de cerveau : les causes

Le rhume de cerveau est souvent à l’origine d’une rhinite aigüe. Vous pouvez la contracter par la salive, par les larmoiements, par les sécrétions nasales, etc.

Le virus en cause dans cette infection va entraîner une inflammation des muqueuses au niveau des fosses nasales. Une surinfection est à craindre si des bactéries s’attaquent à ces muqueuses déjà enflammées.

Les symptômes

Des éternuements accompagnés de larmoiements ou d’écoulements nasaux peuvent traduire un rhume de cerveau. Vous pourrez également souffrir de maux de tête ou de fièvre.

Si la maladie n’est pas traitée à temps, elle peut se compliquer en une angine ou une bronchite. Ces symptômes peuvent toutefois disparaître au bout d’une semaine.

Les traitements du rhume de cerveau

À ce jour, il n’existe pas encore de médicament spécifique pour traiter le rhume de cerveau. Il est toutefois possible de soulager les symptômes. En général, un médecin prescrit un traitement pour faire baisser la fièvre (comme le paracétamol), et un sérum physiologique pour nettoyer le nez.

Dans le cas d’une infection bactérienne, ces traitements peuvent être complétés avec des antibiotiques ainsi que des médicaments contre la toux. Des inhalations pourront aussi aider à désinfecter les muqueuses nasales et à réduire l’inflammation. Elles vous permettront d’ailleurs d’améliorer votre respiration.

Les traitements naturels du rhume de cerveau

Pour soulager les symptômes du rhume de cerveau, et ainsi éviter qu’ils ne se compliquent, vous pouvez utiliser quelques remèdes de grand-mère. En début de rhume, vous pouvez miser sur une infusion de sureau. Buvez 4 à 5 tasses par jour de cette préparation. Prenez la dernière tasse avant de vous coucher. Elle vous aidera à évacuer sainement la transpiration.

Rien de tel que la vitamine C pour retrouver rapidement la forme lorsque vous êtes confronté à un vilain rhume du cerveau. Vous pouvez la trouver en grande quantité dans le citron.

Vous pouvez consommer ce dernier de différentes manières pour profiter de ses vertus anti-infectieuses. La consommation régulière de jus de citron durant cette période contribuera aussi à renforcer vos défenses immunitaires.

Pour mieux lutter naturellement contre cette infection virale, vous pouvez boire une tasse de fortifiant à l’ail. Ce dernier vous permettra de retrouver rapidement votre énergie et de guérir plus vite. La recette : pelez et hachez une tête d’ail en entier. Ajoutez deux grandes tasses d’eau et faites bouillir quelques minutes.

Vous pouvez siroter cette préparation dès les premiers symptômes de votre rhume. Buvez 2 ou 3 tasses par jour jusqu’à disparition complète des symptômes. La bonne vieille soupe de poulet, assaisonnée avec beaucoup d’ail, est toujours aussi efficace pour se débarrasser vite fait bien fait d’un mauvais rhume de cerveau.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (144 notes, une moyenne de : 4,17 sur 5)