La boîte noire d’un avion n’est pas noire

Par Falimalala 
 3 minutes
Tech

Contrairement à ce que l’on peut penser et ce que son nom peut insinuer, la boite noire d’un avion est orange (ou rouge) mais pas du tout noire. D'où vient donc cette appellation ?

Qu’est-ce qu’une boîte noire ?

Une boîte noire, également appelées enregistreurs de vol, est un dispositif qui permet d’enregistrer les informations concernant le vol (informations qui seront nécessaires en cas d’accident afin d’en déterminer les causes grâce à des analyses). On peut donc dire que c’est un témoin lors d’un crash. Pour qu’elle soit très résistante et qu’elle reste intacte après un accident, elle a été conçue en titane ou en acier et est placée à l’arrière de l’avion (lieu le mieux conservé lors d’un impact avec le sol et l’eau).

L’avion est équipé de 2 types de boites noires : le CVR (Cockpit Voice Recorder) ou enregistreur phonique qui sert à enregistrer ce qui se passe dans le cockpit telles les conversations entre les pilotes pendant 2 heures (les anciennes données s’effacent au fur et à mesure) et le FDR (Flight Data Recorder) ou enregistreur de paramètres destiné à enregistrer les paramètres de vol (pression, température extérieure et intérieure, vitesse, accélération, altitude, etc) sur 25 heures.

Pour information, une boite noire est capable de résister à une température de 1 100 °C pendant 1 heure ou à une pression exercée à 6 000 m de profondeur.

Pourquoi les boîtes noires sont-elles oranges ?

C’est une question de visibilité

La première question qui se pose en voyant une boite noire est pourquoi elle n’est pas noire. Il faut savoir que cet objet est de couleur orange ou rouge (de couleur vive plus exactement) avec des bandes blanches réfléchissantes, et la raison pour laquelle elle a été conçue comme cela est simple : mieux la repérer après un crash. En effet, il est plus facile d’identifier un objet de couleur vive qu’une boite de couleur noire dans un tas de débris calciné de l’avion.

Pourquoi les appeler boites noires si elles sont orange ?

Leur ancêtre était déjà appelé ainsi

Afin de comprendre et de connaitre l’origine de l’appellation de « boite noire », il est nécessaire de revenir dans les années 1930. À cette époque, le français François Hussenot avait inventé le 1er enregistreur de vol, qui fût baptisé le « hussenographe ». Cet enregistreur était basé sur des photographies, et c’est grâce à un jeu de miroirs que les indications des instruments de vol étaient projetées sur une pellicule de photographie. Pourtant, cette dernière était sensible à la lumière, il fallait donc l’enfermer dans une chambre sombre qu’il nommait la chambre noire. C’est donc pour cela que ce 1er enregistreur de vol était surnommé la boîte noire, appellation qui demeure inchangée même pour les modèles d’aujourd’hui.

Le noir fait référence à la fonction et non à la couleur

Les informations contenues dans une boite noire ne sont pas du tout des informations connues du grand public, mais plutôt des contenus codés, et seules des personnes initiées pourront les décrypter. Ainsi, le terme « noire » de la boite noire ne fait pas allusion à couleur de la boite, mais plutôt à sa fonction qui est de « cacher » ses informations.