Le langage SMS : mieux le comprendre

Par Falimalala 
 3 minutes
Tech

Une des formes de gain de temps le plus courant est le langage SMS, allez savoir pourquoi. Et pourtant avec du recul, on constate qu’on ne perd rien à bien écrire. Ci-dessous, quelques astuces d’adaptation rapide à ce mode d’écriture.

Le langage SMS

Voici ce qu’on peut appeler « les basiques » du langage SMS :

  • Bien sûr = b1sur
  • Bonjour = bjr
  • Bonsoir = bsr
  • Demain = 2m1
  • D’accord = dakr
  • Déjà = Dja
  • Salut = slt
  • Laisse tomber = l’S tomB
  • Pourquoi = pq
  • Quoi de neuf = kw de n9
  • Aussi vite que possible = asap

Comment le langage SMS est-il né ?

Le mode de vie actuel a fait que l’être humain doit constamment gagner du temps, mais pourquoi réellement en gagner ? Ne vit-on pas juste une fois et ne faut-il pas profiter de la vie au mieux ? Le langage SMS est né de ce besoin d’économiser du temps, comme cela pouvait se faire. Cependant, il y a les personnes qui en usant des abréviations n’ont pas pour but d’économiser du temps … Ils le font tout simplement par flemme.

Le langage SMS, pour qui ?

Après constatation des faits, il a été démontré que les adolescents sont les plus grands adeptes de ce mode d’écriture. Mais ne vous fiez pas aux apparences, de plus en plus d’adultes l’utilisent… Par dépit ou par habitude de converser par écrit avec leurs progénitures ? Il faut tout de même se l’avouer, le langage SMS et les abréviations ont leur praticité, mais c’est avant tout et surtout très mal vu si votre interlocuteur est « vieux jeu ».

L’impact du langage SMS

À force de modifier l’orthographe réelle des mots, le cerveau s’y adapte. Résultat, bon nombre d’adolescents appliquent ce procédé à l’école durant les cours. Une habitude très mauvaise, car fait inconsciemment, on peut sans s’en rendre compte « abrévier » dans sa feuille d’examen. Ce qui serait tout sauf bénéfique. Qui plus est, certains professeurs disent que les abréviations représentent de grands maux… Ils massacrent la langue française et la culture même. Voltaire, Molière et bien d’autres se retourneraient dans leurs tombes s’ils pouvaient voir ce qu’est devenue la « langue française » aujourd’hui.

Comment y remédier ?

Il existe deux sortes d’adeptes du langage SMS, ceux qui ne peuvent plus s’en passer et ceux qui ne l’utilisent qu’au besoin.

Ceux qui ne peuvent plus s’en passer ont d’ores et déjà habitué leur cerveau à écrire de cette sorte, ainsi le cortex cérébral a du mal à jongler entre orthographe respectable et langage SMS. Le seul moyen est de tout simplement arrêter et rééduquer le cerveau, petit à petit certes, mais efficacement, à une bonne orthographe, et ce continuellement. Cette « mauvaise habitude » peut en effet devenir très néfaste à qui en est atteint.

Ceux qui ne l’utilisent qu’au besoin peuvent s’en passer sans problème et laisser cette habitude dans un recoin du cerveau quand besoin est.