Les 7 merveilles du monde antique

Par Falimalala 
 3 minutes

Tech

Pyramides de Gizeh

Pyramides de GizehTheDigitalArtist/Pixabay

Les 7 merveilles du monde antique sont une liste de monuments où d’endroits géographiques ayant été classés comme des structures spectaculaires. La liste la plus connue concerne celle des 7 merveilles du monde ancien.

Quelles sont les 7 merveilles du monde antique ?

On compte généralement deux listes, celle des 7 merveilles des temps anciens, relativement inchangée, et celle, actualisée par une fondation régulièrement et remise au goût du jour. La liste des merveilles du monde antique est composée d’œuvres artistiques et architecturales extraordinaires pour leur temps, et ayant marqué les plus grands penseurs.
L’historien Hérodote, et Callimaque de Cyrène ont contribué à établir cette liste, au Musée d’Alexandrie.

La Grande Pyramide de Gizeh, en Égypte

Elle est considérée comme la 1re merveille du monde antique. La construction de la Pyramide de Khéops a pris plus de 25 ans, et elle a été érigée pour accueillir la dépouille mortelle du Pharaon. À ce jour, c’est la seule des merveilles de la liste a encore exister.

Les Jardins Suspendus de Babylone, en Irak

Ce monument, considéré comme la 2e merveille du monde, a disparu avec le déclin de la cité, mais il avait été commandé par le roi Nabuchodonosor II, pour devenir le jardin d’agrément de sa femme Amytis de Médie, afin de lui rappeler les paysages de ses origines.

La Statue de Zeus à Olympie, en Grèce

Cette statue, 3e merveille du monde antique, a été transportée à Constantinople, et y a été détruite lors d’un incendie. Cette statue est dite chryséléphantine, car elle était recouverte de plaques d’or et d’ivoire. Elle représentait le dieu suprême du Panthéon assis sur son trône.

Le Mausolée d’Halicarnasse, près de Bodrum en Turquie

C’était le tombeau du roi Mausole, qui constituait la 4e merveille du monde. Il fut détérioré au fil du temps suite à des invasions et des intempéries. Certaines statues y ayant figuré sont exposées au British Museum.

Le Temple d’Artémis à Éphèse

Temple dédié à la déesse grecque de la chasse et de la nature dans son état sauvage, la construction de la 5e merveille du monde a duré plus d’un siècle, et il a été érigé en remplacement d’un précédent lieu de culte ayant été détruit. En 356 av. J.-C., Érostrate y a délibérément mis le feu pour devenir célèbre, et le jour de son incendie correspond à la date de naissance d’Alexandre le Grand.

Le Colosse de Rhodes, sur l’île grecque de Rhodes

La 6e merveille du monde est la statue en bronze d’Hélios, le dieu Soleil titulaire de la ville, construite à l’entrée de son port, en souvenir de son siège. Elle a été détruite lors d’un tremblement de terre en 224 av. J.-C, et ses débris ont définitivement été enlevés en 654 apr. J.-C.

Le Phare d’Alexandrie, en Égypte

La 7e merveille du monde, aussi appelée la tour fanal de Pharos, guidait les bateaux vers le port. Symbole de la décadence de la ville, il a été progressivement détérioré, puis détruit, par des tremblements de terre entre le IVe et le XIVe siècle.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (531 notes, une moyenne de : 3,37 sur 5)