Pi est égal à 3,14 : Explication

Par Falimalala 
 3 minutes
Tech
Pi, 3,14

Pi, 3,14GDJ/Pixabay

Pi, avec une valeur approximative de 3,14, est le rapport entre le diamètre d’un cercle et sa circonférence. C’est une liaison constante et également irrationnelle.

Quelle est l’origine de la valeur Pi ?

Le nombre Pi, une légende

Le nombre Pi se trouve au centre des recherches de tous les mathématiciens et avec des milliers d’années de travail, ils parviennent encore à lui trouver des secrets. C’est un nombre qui intervient dans des domaines diversifiés, à savoir, l’analyse, la géométrie, la physique, la probabilité, l’algèbre et même la statistique.

Il intervient en géométrie parce qu’il était longtemps considéré tel qu’une liaison entre le diamètre d’un cercle par rapport à son rayon. D’ailleurs, la lettre qui le définit vient de la majuscule grecque désignant le mot périmètre. Par ailleurs, dans une analyse, il permet de limiter certaines valeurs infinies, les divisions continues, les produits illimités et les racines emboutées pour faciliter le calcul.

En outre, après des études sur les unités irrationnelles et transcendantes, grâce à ce nombre, on a pu soutenir une réponse à la difficulté de la contestation du cercle. Et dans le domaine de la probabilité, il peut intervenir dans certaines règles continues ou encore dans certains problèmes semblant être complexes.

La nature de Pi

Pratiquement, dans la généralité des cas, on fait usage de la somme approchée de Pi, notamment, 3,14. Cependant, depuis longtemps, c’est un nombre qui n’a cessé d’impressionner les chercheurs. Une prospection approfondie de cette unité ainsi que celle de ses décimales apporte des surprises inattendues. L’étude de ce code, c’est comme essayer de déchiffrer une expression transcendante et universelle.

Le nombre Pi n’est pas une unité naturelle ni rationnelle. À noter qu’un nombre rationnel est une unité pouvant être présentée telle que la liaison entre deux nombres entiers. En réalité, il dispose d’une unité infinie de décimales n’étant pas périodique. Ce n’est pas non plus une unité algébrique, parce qu’une unité algébrique peut correspondre à une solution d’équation du même genre, notamment une équation avec des coefficients entiers.

Une théorie assez complexe

Pi correspond à 3,14 parce qu’il est question d’un rapport qui se trouve entre le diamètre d’un cercle et sa circonférence ou encore entre le rayon d’un cercle et sa superficie. En tout cas, le chiffre conquis durant la théorie de ce rapport reste constant, peu importe la dimension du cercle. D’ailleurs, ce n’est qu’un chiffre d’approximation étant un irrationnel.

Pour être plus précis, 3,14 est un nombre qui ne peut pas être formulé par une unité de décimale, périodique ou fini. Ainsi, en principe, il est normalement possible d’additionner à Pi une unité de décimale illimitée et ne jamais finir le calcul. C’est également une unité éminente. En effet, il n’y a pas d’équation mathématique avec un coefficient rationnel qui peut le définir.

Bref, c’est la liaison constante qui se trouve entre le diamètre d’un cercle et sa circonférence. Pi est une unité irrationnelle et transcendante. En revanche, sur un plan métaphysique, il est possible de penser à une autre option que Pi.