Le Piercing et les tatouages : tout savoir

Par Falimalala 
 3 minutes
Beauté
Tatouage sur main

Tatouage sur mainFree-Photos/Pixabay

Les piercings et les tatouages sont des modifications corporelles effectuées dans un but esthétique. À l’origine, ils pouvaient avoir une signification ancrée dans la religion, la spiritualité ou faire partie de rites d’initiation.

De nos jours, les adeptes des tatouages et des piercings sont motivés par des motifs plus personnels.

Le piercing en bref

Le piercing consiste à percer un trou dans une partie du corps et à y insérer un bijou. Le plus courant est le piercing d’oreille, mais des parties comme les lèvres, le nez, l’arcade sourcilière, les tétons et bien d’autres encore peuvent également être percées. Cette pratique doit être faite dans des conditions sanitaires optimales, car des infections et autres problèmes peuvent survenir. Pour tout piercing, même s’il s’agit d’un simple perçage du lobe des oreilles, il est nécessaire de s’adresser à un professionnel, pour éviter tout problème, ou tout regret, par la suite.

Le piercing aujourd’hui

En dehors des lobes des oreilles, les piercings les plus populaires aujourd’hui sont ceux du nez : sur l’aile ou au septum, sur le cartilage des oreilles, autour de la bouche ou au niveau des lèvres en ce qui concerne le visage. Sur les autres parties du corps, on compte également une hausse du nombre de demandes de perçage de parties plus sensibles, comme le nombril, les tétons ou encore sur les parties intimes. Récemment, des tendances de piercings « temporaires » sont apparues, des personnes se font percer la peau du dos, des cuisses ou de toute autre région du corps. Des anneaux sont ensuite insérés temporairement, avant d’y passer des rubans, à la façon de corsets. Ces modifications corporelles éphémères se retrouvent le plus souvent lors de salons dédiés aux modifications corporelles.

Origines des tatouages

Il est difficile de retracer l’origine des tatouages dans l’histoire avec précision. Cette modification corporelle revêt une importance particulière autant pour les anciennes civilisations d’Amérique Centrale que celle d’Afrique, de Polynésie, d’Océanie, d’Afrique ou d’Asie. Les tatouages traditionnels étaient perçus comme l’apposition d’une marque, pour signifier la bravoure des combattants, ou encore entrant dans les rites d’initiations des membres du clan. Au Japon, les tatouages ont pendant un moment été le signe distinctif des yakuzas, la mafia japonaise. Les pièces impressionnantes qu’arboraient ces mafieux servaient de signe d’appartenance et avertissaient le public des affiliations de la personne qui les arbore.

Le tatouage aujourd’hui

Le tatouage s’est débarrassé de tous ses stigmas, et les jeunes se sont accaparé cette modification corporelle. C’est une pratique qui se retrouve dans de nombreuses civilisations, aux quatre coins du globe. De plus en plus de jeunes décident de passer le pas du tatouage et de se faire graver des dessins ou des textes sur la peau. Ils se sont inspirés des générations précédentes, ayant décidé de se faire tatouer malgré sa connotation sociale, et aujourd’hui, les jeunes générations n’ont plus peur d’être jugées par leurs modifications corporelles. Au contraire, ils arborent souvent avec fierté les pièces qui leur ont parfois coûté plusieurs centaines, voire milliers d’euros à réaliser.