Comment réaliser un branchement chauffe-eau ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Bricolage
Chauffe eau

Chauffe eaureverent/Pixabay

On rencontre souvent des difficultés pour installer un chauffe-eau. On le reconnait, choisir le bon type de fixation n’est pas une mince affaire. Comment s’y prendre alors pour réaliser un montage solide ?

Quel est le bon emplacement pour un branchement chauffe-eau ?

Choisir un emplacement pratique

Le premier souci qui se pose lors de l’installation d’un branchement d’eau chaude est la question de l’emplacement. En règle générale, ce choix doit être guidé par un aspect pratique. C’est-à-dire que l’idéal, c’est qu’il soit le plus près possible des besoins en eau chaude. De cette manière, on a l’avantage de limiter les pertes caloriques dues à la longueur des tuyaux. Ceci pour éviter également les dépenses inutiles en eau froide. En effet, plus la distance à parcourir est longue, plus l’eau perd en chaleur jusqu’à arriver au téléphone de douche. Pour des raisons de sécurité, le dispositif doit être implanté à plus de 60 cm de la baignoire, du receveur de douche et du lavabo.

Faire un accrochage solide

Lors de la fixation du chauffe-eau, deux alternatives se posent, soit un accrochage mural, soit une pose sur trépied. La première solution n’est envisageable que sur un mur bien solide et avec un chauffe-eau de faible contenance (20 à 30 litres). Il faut bien sûr utiliser des chevilles spéciales pour assurer l’immobilité du dispositif. À cet effet, la fixation murale prend le rôle d’anti-basculement.

À plus de 50 litres, l’utilisation d’un trépied s’impose. Selon le type de mûr, la pose d’un chauffe-eau peut exiger un type de fixation précis. Les murs maçonnés, par exemple, exigent l’utilisation de longs goujons ou de chevilles métalliques à expansion. Pour le cas des chevilles fournis avec les kits de raccordement rapide, ils ne conviennent que pour les mûrs pleins.

Pose d’un branchement chauffe-eau : que faire ?

Raccorder et fixer tous les éléments

Une fois le chauffe-eau fixé, l’étape suivante est la fixation du groupe de sécurité. Ensuite, il faut clipser et fixer les éléments du siphon à l’aide de vis, puis ajuster l’extrémité du flexible du vidage sur la conduite d’évacuation. Les flexibles en inox doivent être raccordés à la sortie d’eau chaude du ballon. Il faut procéder de la même manière sur le groupe de sécurité, puis les raccords avec les bagues d’étanchéité. Vissez l’écrou du tuyau à cuivre et bloquez-le avec une clé. Le branchement électrique est fait avec un câble trois conducteurs de 2,5 mm² de section. Il est conseillé d’y raccorder un disjoncteur et un contacteur jour/nuit. Une fois le contact entre les fils établi, fermez le capot et le chauffe-eau sera prêt à l’emploi.

Mettre en marche et entretenir

Pour amorcer et vérifier la mise en marche du chauffe-eau, on doit régler le système de circulation de l’eau. La première étape à franchir est le rétablissement de la distribution d’eau dans la salle de bain et ensuite l’ouverture la vanne d’eau froide. Sans eau, les conduits emprisonnent de l’air qu’il faut laisser s’échapper en ouvrant le robinet d’eau chaude.

Lorsque l’eau commence à s’écouler en dehors, on peut le fermer. En cas d’échec du branchement de l’alimentation électrique, il faut enclencher le commutateur jour/nuit sur la position « marche forcée ». Il ne vous reste plus qu’à entretenir votre chauffe-eau en manœuvrant systématiquement, par mois, la soupape de sécurité. Et le tour est joué !