Fuites d’eau après compteur : à la charge du propriétaire ou du locataire ?

Par Falimalala,  publié le 23 janvier 2018 à 9h30, modifié le 18 février 2019 à 17h33.
 3 minutes

Bricolage

Lorsque vous faites face à une fuite d’eau après votre compteur individuel, vous allez devoir faire appel à un professionnel pour intervenir. Si vous êtes locataire, se pose alors une question essentielle : est-ce à vous ou à votre propriétaire qu’incombent les frais ?

Fuites d’eau après compteur : qui doit régler les frais ?

Avant de contacter un réparateur, pensez tout d’abord à prévenir votre propriétaire. D’ailleurs, vous êtes tenu d’informer ce dernier quant aux différents travaux que vous entreprenez dans votre logement. Même dans les situations d’urgence, vous êtes tenu de l’avertir pour rester conforme à la loi. De plus, si vous omettez de l’informer, il pourrait ne pas faire confiance au professionnel que vous avez contacté et risque même de vous refuser le remboursement des dépenses que vous avez engagées.

L’idéal est de le prévenir en tout temps. Peut-être connaît-il une personne de confiance qui a déjà l’habitude d’intervenir pour réparer les problèmes de fuites dans le logement que vous louez.
Dans tous les cas, locataire ou propriétaire peuvent tous les deux être amenés à payer les frais engagés en fonction de la nature des travaux.

Frais à la charge du propriétaire

Le propriétaire est tenu par la loi de prendre en charge tous les frais d’intervention relatifs aux travaux engagés dans le logement, si ces derniers résultent de la vétusté des installations. C’est pour cette raison que vous devez obligatoirement l’informer avant d’engager toutes réparations.

En effet, si le propriétaire n’est pas au courant des travaux, il peut vous opposer un refus de payer.
De manière générale, si les travaux de réparation résultent de l’usure normale de la canalisation ou des tuyaux, comme dans le cas d’une usure causée par le temps, il incombe au propriétaire du logement de prendre en charge les dépenses liées à l’intervention ainsi que le remplacement des équipements et la remise aux normes.

Frais à la charge du locataire

En tant que locataire, vous serez tenu de payer vous-même les frais de réparation si la fuite après compteur résulte d’une mauvaise utilisation des équipements mis à votre disposition. Dans le cas où la fuite ne serait pas liée aux effets du temps, mais résulterait plutôt d’une absence d’entretien ou de négligences de votre part, vous devrez débourser la somme nécessaire pour les réparations.

N’oubliez pas de demander une attestation, mentionnant la localisation de la fuite et la date de l’intervention, à l’entreprise qui a pris en charge les travaux de réparation afin de pouvoir demander par la suite le plafonnement de votre facture d’eau.

En effet, une fuite de canalisation après compteur peut entraîner une surconsommation anormale d’eau. Grâce à ce plafonnement, votre facture n’excédera pas le double de votre consommation habituelle. Normalement, dès que le service potable prend connaissance d’une consommation anormale d’eau, il doit vous en informer afin que vous puissiez procéder aux réparations nécessaires s’il s’agit d’un problème de fuite, et ce, dans un délai maximum d’un mois.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (107 notes, une moyenne de : 3,79 sur 5)