La fabrication du mortier en quelques étapes

Par Falimalala,  publié le 16 mai 2018 à 9h18, modifié le 16 mai 2018 à 9h18.
 3 minutes

Bricolage

2 hommes, sac de cimentskeeze/Pixabay

Le mortier sert principalement à réaliser des ouvrages de maçonnerie. Il permet de travailler aussi bien les parties internes qu’externes. Il est alors particulièrement nécessaire aux différents travaux de construction.

Le produit qui vous sauve tout de suite

Comment fabriquer du mortier ?

C’est quoi un mortier ?

Un mortier désigne une fusion de liant alliée avec des granulats ou charges, tels que le sable, et l’ensemble sera associé à de l’eau. Les proportions se différencient principalement en fonction des tâches à réaliser, de même pour le liant. À ce sujet, il est souvent compliqué pour un débutant en bricolage de s’y retrouver. C’est la raison pour laquelle, il est crucial de connaitre les dosages classiques et les plus habituels.

En tout cas, il est essentiellement composé de ciment, de sable, de gravier et de l’eau, et tel que cet assemblage de matières, les dosages changent suivant l’utilisation et les conseils des fabricants.

L’usage du sable dans un mortier

Le mortier est un élément clé pour tout travaux de construction. On l’utilise particulièrement en tant que liant dans le monde du bâtiment. Il a été découvert pour la première fois dans l’antiquité. À cette époque, il a été particulièrement composé de sable et de chaux. Ce genre de mélange a pu dépasser des années parce qu’il a pu se fortifier avec la pratique d’une méthode chimique appelée la carbonatation.

À l’heure actuelle, on fait usage de différentes sortes de mortiers telles que les liants aériens ou hydrauliques, fabriquées avec de la poudre minéralogique et de l’eau.

Le sable est utile dans la fabrication d’un mortier pour obtenir une matière plus résistante et plus compacte. On ajoute alors du sable pour avoir un mortier beaucoup plus solide. De même, ce genre de matière coûte considérablement moins cher. Il est également plus écologique qu’un mortier qui ne contient que du ciment même si cette solution écologique n’a été observée que récemment.

La fabrication du mortier

Composé de sable, de ciment et de l’eau, le mortier est employé dans divers travaux de construction. Bien que sa préparation soit plutôt simple, elle demande toutefois de la connaissance et une certaine compétence, car elle nécessite le respect des bonnes proportions. Peu importe le type de construction à faire, l’eau et le ciment sont des éléments exigés.

C’est le sable qui peut être remplacé par de la chaux par exemple. Mais ceci étant, la sélection du sable doit évidemment être réalisée suivant le type d’œuvre. Pour les enduits de finition, il faut privilégier les sables à grain fin. En ce qui concerne les travaux de scellement, il faut préférer les sables à grain moyen et quant aux coffrages, on doit ajouter des cailloux à l’ensemble.

Pour une matière d’une petite quantité, on peut privilégier une cuvette pour la préparation. Cependant, concernant les travaux de grande envergure réclamant une quantité importante, on doit faire le mélange sur le sol. À ce propos, le plus idéal c’est de faire l’opération sur un prélart en plastique. Et pour terminer, dans la réalisation d’un travail nécessitant un grand volume de mortier, il faut faire usage d’une bétonnière.

Cette astuce à obtenu 4,07/5 à partir de 364 notes. Votre note : 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles