L’anxiété de séparation chez les chiens

Par Falimalala 
 3 minutes
Famille
Photo d'illustration. Un chien.

Photo d'illustration. Un chien. juanmt19/Pixabay

Nous ne connaissons peut-être pas ce mal. Pourtant, c’est un phénomène qui se rencontre fréquemment chez les canins. En étant séparé de son propriétaire, un chien subit une grande détresse.

L’anxiété de séparation chez les canins, c’est quoi ?

Tout savoir sur l’anxiété de séparation chez les chiens

Il s’agit là d’une sorte de maladie comportementale chez les canins. À un certain stade du mal, ces derniers présentent un changement de comportement. Le plus souvent, cela se manifeste alors qu’ils détectent une possibilité de séparation avec leur maître ou leurs propriétaires. Dès lors, ils s’excitent et agissent de manière différente que d’habitude.

Les causes

Multiples raisons peuvent pousser un chien à tomber dans l’anxiété de séparation. Toutefois, des cas fréquents sont les événements familiaux. Par exemple, le déménagement, les vacances, la reprise des cours ou du travail après des périodes de longues pauses, suite à une maladie, etc.

Autrement dit, si votre chien présente des comportements autres que d’habitude, c’est qu’il y a sûrement quelque chose qui l’a traumatisé. Et contraires à nous les êtres humains, les animaux agissent par pur instinct. Ils ne peuvent pas seulement prendre un verre pour se soulager ni fumer des cigarettes. Ils agissent par la rage et la destruction, notamment pour les boules de poil.

Ses conséquences

Faute de craindre que son maître puisse le laisser tout seul, le chien adopte un comportement destructeur. Une fois qu’il sera vraiment seul, il peut détruire tout ce qui est dans ses environs. Les victimes sont les canapés dans le salon, les oreillers et les ustensiles de cuisine à leur disposition.

Quelques remèdes pour gérer le mal

Faire des exercices ensemble

S’il nous faut laisser seul notre animal de compagnie, il vaut mieux l’adapter à cette situation à l’avance. Ainsi, essayer de faire des exercices avec lui. Par exemple, aller courir, marcher et jouer. Le but étant de le fatiguer.

On dit souvent qu’un chien fatigué est un chien heureux. Sans nul doute, il saura s’adapter facilement à notre absence.

Faire de fausses sorties

Lorsque nous passons des moments ensemble, il faut surtout éviter les câlins. Le chien peut facilement flairer notre départ. Il en est de même pour les sermons.

Le mieux sera de sortir comme si de rien n’était, et ne pas vraiment faire attention à lui. Si nous partons juste pour la journée, laissons allumer la radio ou la télé.

L’habituer à être seul dans une pièce

Habituer un chien à être seul dans une pièce ne se fait pas à la hâte. Cela doit se faire étape par étape. Pour ce faire, il faudra le laisser avec ses jouets et son couchage pendant quelques jours précédant notre départ.

Cependant, il faudra le surveiller de temps en temps pour qu’il ne commette pas de bêtises. Si possible, il est conseillé de diffuser un peu de musique.

Le retour

Si au retour nous constatons qu’il a quand même commis des bêtises alors que nous avons déjà adopté les techniques citées ci-dessus, il ne faut pas le punir. Essayons juste d’ignorer le cas. Au bout de certains temps, il comprendra où nous voulons en venir.