Que signifie l’expression « après moi le déluge » ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Famille
Repos dans l'herbe.

Repos dans l'herbe. Pixabay

« Après moi, le déluge » est une expression commune dans la langue française. Elle est souvent utilisée alors que les jeunes ne connaissent pas vraiment sa signification. Il serait temps d’aborder le sujet.

Que veut dire l’expression « après moi le déluge » ?

Le sens selon l’histoire

Selon les sources, l’expression « après moi le déluge » daterait du 18e siècle. Cette expression, traduite par « peu, importe ce qui va se passer après la mort, même si cela entraine une catastrophe », était adressée à Madame de Pompadour par le roi Louis XV.

Dans ce contexte, le roi Louis XV parlait de son fils en affirmant qu’il n’avait rien à faire des conséquences des actions que fera son fils, une fois que celui-ci aura pris le trône après sa mort.

Par ailleurs, nous pouvons également prendre l’origine suivant l’affirmation de la marquise de Pompadour, quand Quentin de La Tour faisait son portrait. Son mari revenait d’une défaite dans une guerre contre les troupes de Frédéric II en 1757 et elle lui disait « Il ne faut point s’affliger : vous tomberiez malade. Après nous, le déluge ». À ces mots, l’expression s’est vite répandue, et même Frédéric II l’a utilisé en 1782.

Les différentes significations de cette expression

« Après moi, le déluge » peut insinuer une affirmation comme « peu importe ce qui va se passer, je n’en ai rien à faire ». Ou bien, « peu importe ce que j’ai fait même si c’est une catastrophe ». Et même « peu importe ce qui se passera, même si c’est la fin du monde ». L’affirmation fait alors allusion à une totale ignorance de ce qui pourra bien arriver après un acte effectué. Dans cette expression, l’égoïsme est mis en valeur.

Selon l’astronome Maupertuis

Selon Claude Duneton, un écrivain, romancier et traducteur aurait affirmé que cette expression datait bien avant cela. Elle a été remise à jour par l’astronome Maupertuis.

Ce dernier avait annoncé un retour de la comète Halley en 1758. Évoquant que celle-ci pourrait entrer en collision avec la Terre et risquerait de provoquer un nouveau déluge. Il a même supposé que ce serait peut-être la fin du monde.

La signification biblique

Cette expression fait également référence aux temps de Noé. Le mot déluge, ici, est marqué par la fin d’un monde. Quand Noé a demandé aux hommes de monter dans l’arche, ces derniers étaient si occupés à rechercher leurs propres plaisirs qu’ils ont tous péri une fois que Noé fut entré dans l’arche.