Comment s’adresser à une personnalité et respecter son titre ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Famille
Une main tendue.

Une main tendue. TeroVesalainen/Pixabay

Tout le monde sera amené un jour ou un autre à discuter avec une personnalité politique, religieuse ou militaire. Dans ces cas-là, il convient de respecter certaines règles de bonne conduite et s'adresser à la personnalité en l'appelant par son titre.

Comment s’adresser à un politicien ?

Député, maire, préfet, président de la République… Les personnalités politiques que vous pourriez rencontrer dans votre vie sont nombreuses. Surtout, elles occupent une fonction précise qui est associée à un titre bien déterminé. Vous respectez la position sociale et l’affectation des politiques si vous les appelez par leur titre lors de vos discussions ou correspondances.

Président de la République

Appelez-le juste « Monsieur le Président de la République » si c’est un homme et « Madame la Présidente de la République » si c’est une femme. Dans les événements officiels ou les lettres publiques, il est d’usage d’ajouter « Son excellence » avant le titre d’un président ou d’une présidente en signe de respect et de loyauté.

Ministre ou Premier Ministre

Lorsque vous vous adressez à un ministre ou un premier ministre, appelez-le « Monsieur le Ministre (ou Premier Ministre) si c’est un homme et « Madame le Premier Ministre », si c’est une femme.

Seul le ministre de la Justice jouit d’un titre exceptionnel. Il convient alors de l’appeler Monsieur (ou Madame) le Garde des Sceaux.

Député, Maire, Sénateur et Préfet

La règle des formules d’appel pour les politiques est donc identique, quelle que soit la position occupée par la personnalité. Il suffit de les nommer par leur fonction officielle et non par leur nom. Ainsi, aux Maire, Député, Sénateur et Préfet, dites simplement « Monsieur le Maire « Monsieur le Député », « Monsieur le Sénateur » et « Monsieur le Préfet ».

Comment s’adresser aux militaires ?

La règle des formules d’appel des militaires est tout aussi simple. Vous devez juste les nommer par leur grade, en ajoutant « Mon » devant le titre si vous êtes un homme. Les femmes sont dispensées de cet ajout, sauf si elles sont des militaires.

Général

Ainsi, devant un général, appelez-le « Mon Général ».

Commandant ou colonel

Face à un commandant ou un colonel, adresse-vous à lui en l’appelant « Mon Commandant » ou « Mon Colonel ».

Sergent

La règle ne s’applique pas si vous vous adressez à un sergent de l’Armée de terre ou de l’air. Appelez-le juste « Sergent » lors de vos échanges.

Comment s’adresser à un homme de Justice ?

Maître

Ce titre est parfois utilisé à tort dans les conversations. Seuls les notaires, commissaires priseurs et avocats peuvent être appelés par ce titre.

Magistrat, bâtonnier, juge et avocat général

Aux personnes qui occupent ces fonctions, les appellations correctes sont « Monsieur le Magistrat », « Monsieur le Bâtonnier », « Monsieur (ou Madame) le Juge » et « Monsieur l’Avocat général ».

Comment s’adresser aux religieux ?

« Mon Père »

Ce titre s’adresse seulement à un curé, qui peut être aussi appelé « Monsieur le Curé ».

Archevêque et Évêque

Appelez un Évêque « Monseigneur l’Évêque ». Un archevêque, lui, se fait appeler « Excellence ».

Cardinal

Face à un cardinal, vous êtes tenu par l’étiquette de l’appelez « Éminence ».

Pape

Si vous avez l’immense privilège de rencontrer le Pape, appelez-le « Très Saint-Père ».

Rabbin et Pasteur

L’appellation de ces hommes de foi est la même qu’avec un homme politique. Vous devez juste les appeler « Monsieur le Rabbin » ou « Monsieur le Pasteur ».