Comment planter un cornouiller ?

Par Falimalala,  publié le 10 octobre 2018 à 9h39.
 3 minutes

Jardinage

Cornouiller rosemarkus53/Pixabay

Le cornouiller est un arbuste rustique à feuilles caduques appartenant à la famille botanique des Cornaceae. Un végétal ornemental qui saura sublimer le coin d’un jardin.

Le produit qui vous sauve tout de suite

Comment faire la plantation d’un cornouiller ?

Les conditions de plantation d’un cornouiller

Pour planter un cornouiller, quelle que soit sa variété, il est important de choisir un emplacement ensoleillé ou à mi-ombre. Ces plantes ont besoin d’une lumière du jour pas top brûlante pour fleurir et se développer convenablement.

En revanche, toutes les espèces de cornouiller n’ont pas les mêmes exigences à l’égard du sol où nous allons les planter. Les unes préfèrent plutôt les sols acides et riches tandis que les autres sont moins contraignants et approuvent une excellente adaptation à tout type de terrain. La période propice pour la culture d’un cornouiller s’étale vers le mois d’octobre à février. La plantation doit toujours se tenir hors période de gel.

Où planter les cornouillers ?

Cela dépend de l’espèce à planter. Les cornouilles à fleurs ou les pagodes apprécient le sol frais, bien drainé et humifère. Privilégiez une exposition moins brûlante pour assurer la croissance normale de la plante.

En effet, en vue de profiter une belle floraison, il semble indispensable de repérer le sol le plus convenable pour une telle plantation. Par contre, les espèces à rameaux tolèrent les sols calcaires, secs et moins pauvres et doivent être placées au soleil.

Quel style de plantation adopter ?

Pour obtenir un effet décoratif impressionnant, le cornouiller peut être cultivé en solo ou en haie. En guise d’une culture en isolé, il convient de respecter le diamètre entre les jeunes plantes et les espèces adultes. Nous pouvons l’associer à d’autres arbustes pour une culture en haie.

Cet arbuste n’est pas comme les autres. Il n’a pas besoin d’engrais pour grandir. Un apport en compost est pourtant indispensable pour les protéger contre les parasites et d’autres pathologies florales. Nous sommes contraints d’arroser les tout jeunes arbustes au moins tous les dix jours. Cet entretien permet de combler les besoins en eaux de nos cornouillers. Il est indispensable de soigner nos végétaux en faisant le paillage.

Entretien de cornouille : le taillage

Il faut choisir le bon moment pour faire le taillage d’un cornouiller. Là encore, il est préférable de tailler les cornouilles dès la toute première année de végétation. Le taillage de cornouiller va dépendre de l’espèce. Nous ne devons pas raccourcir les rameaux. À l’inverse, les espèces à faible ramification ne requirent aucun taillage trop sévère.

Le Cornus kousa, Cornus controversa et Cornus florida sont les grandes variétés de cornouiller à fleurs. Les travaux de taillage se contentent à l’abattage des branches mortes. Il ne faut pas raccourcir son arbuste sans raison ! Évitez à tout prix de couper la tête d’un cornouiller.

Les conseils écologiques

Les cornouillers ont beaucoup à offrir tant pour la nature que les humains. Leurs baies séduisent les oiseaux. Les abeilles aiment butiner le cornouiller mâle en hiver, plus précisément en cas de floraison précoce. Les bois des cornouillers peuvent être sollicités dans la construction. Ses racines protègent le sol contre les érosions.

Cette astuce à obtenu 3,39/5 à partir de 203 notes. Votre note : 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles