Le bourdon, un très bon pollinisateur

Par Falimalala 
 3 minutes

Jardinage

Le bourdon, comme l’abeille, se classifie dans la famille des Apidés et se place dans l’ordre des hyménoptères. C’est un insecte naturellement bon en matière de pollinisation de plante et légume notamment dans les régions à climat tempérée.

Quel mot peut définir le bourdon ?

Description du bourdon

Le bourdon eu égard à sa grande taille et sa variété de couleurs n’est pas difficile à connaitre. Il est trapu, poilu avec une taille mesurant de 1 à 2,5 cm de longueur. Côté couleur, cet insecte est la plupart du temps visible en noir, barré de bande jaune, et l’extrémité de son abdomen est rouge ou blanche.

Mode de vie du bourdon

Le bourdon vit en colonie, dans un trou du sol, d’un arbre ou dans un nid isolé avec de la mousse, des feuilles ou des herbes. La colonie comprend la reine, les mâles (catégorie des sexués) et les ouvriers (catégorie des stériles).

Leur cycle de vie est annuel et seules les jeunes reines fécondées hivernent, tandis que les autres insectes meurent dès l’arrivée de la saison hivernale. Les nouvelles reines vivent seules tout l’hiver afin de refondé une nouvelle descendance le printemps qui suit. Les reines peuvent ainsi fréquenter 12 mois, tandis que les ouvriers ne durent que 2 mois.

Spécificité du bourdon

Les bourdons sont des êtres endothermes. En d’autres termes, ils sont capables de produire eux-mêmes leur chaleur corporelle. Cela est dû à leur pilosité considérablement importante qui accumule et conserve la chaleur du rayon solaire. De ce fait, ils peuvent voler à partir de 5 ° C contrairement aux abeilles qui ne peuvent sortir de leur nid que quand la température atteint 15 ° C. De même, les pluies et le vent ne les empêchent pas de butiner toute la journée, depuis la période estivale jusqu’à l’automnale.

Ce qui différencie le bourdon de l’abeille

On confond souvent le bourdon avec le mâle des abeilles ou le faux-bourdon alors que ce sont deux espèces d’insectes entièrement différents. Contrairement aux abeilles, le bourdon est plus gros, plus poilu, en plus c’est une espèce butineuse.

Les bourdons mâles ne possèdent pas d’aiguillon donc ne peuvent pas piquer tandis que les femelles peuvent piquer et repiquer à nouveau avec leur dard. Par contre, les abeilles meurent après avoir piqué. Seulement ils sont de la même famille et leur mode de vie est commune.

Le rôle du bourdon au jardin

Les bourdons adorent fréquenter le jardin et potager pour trouver des fleurs à butiner, ils y créent même leur nid surtout dans les herbes hautes. Grâce à leur poil épais, les bourdons sont d’excellents pollinisateurs de plantes. Se nourrissant du nectar des fruits et du miel, ces espèces d’hyménoptère cueillent les pollens libérés par les fleurs pour nourrir leurs larves.

C’est à cette circonstance que l’insecte propage involontairement des pollens, d’une fleur à une autre. Il tient donc un rôle essentiel dans le phénomène de la fécondation de fleur, la conservation de la biodiversité des plantes, mais aussi la multiplication de production des cultures agricoles.

Aujourd’hui les bourdons sont devenus un objet d’élevage. Effectué dans les serres de verre, tunnels plastiques ou dans une cage spécifique, cette pratique facilite la pollinisation de tomate, fraise, aubergines et d’autres cultures. Non agressif mais en risque de disparition, le bourdon mérite une préservation.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (131 notes, une moyenne de : 3,80 sur 5)