Des astuces pour éliminer les doryphores

Par Falimalala 
 4 minutes
Jardinage

Les doryphores devraient être exterminés parce que ce sont des ravageurs de plantes et ennemie des jardiniers. Dans cet article, on découvrira quelques astuces et conseils du professionnel pour combattre efficacement contre la propagation de ces prédateurs.

Le produit qui vous sauve tout de suite

Qu’est-ce qu’un doryphore ?

Reconnaître le doryphore

Le doryphore est un coléoptère oligophage dans la famille des chrysomélidés. Ressemblant aux coccinelles, ils sont faciles à identifier avec leur corps bombé, leur dos marqué de rayures jaunes et noires.

Les jeunes doryphores se déplacent essentiellement par voie terrestre tandis que les adultes ont la possibilité de voler. Ces parasites mesurent moins de 1 centimètre.

Développement du doryphore

La saison agréable pour l’apparition du doryphore débute dès la fin du printemps jusqu’à la fin de l’été. Ce fait est favorisé lorsque la plantation est en manque de surveillance, mais il est aussi encouragé par une fertilisation minérale déséquilibrée et l’effet de la chaleur. Ces coléoptères pondent sous les feuilles 10 à 30 œufs orangés par paquet, soit environ 2500 œufs par femelle au cours de leur courte vie.

Ces œufs s’éclosent au bout d’une semaine pour donner naissance à des larves. Ces dernières s’accroissent, se transforment en nymphes dans le sol pendant 15 jours afin de devenir adultes et pouvoir s’accoupler et les femelles pondront à leur tour des œufs. Dans le cas où il n’y a plus de feuilles pour sa nourriture, l’insecte ira s’enterrer dans une profondeur de 25 à 45 cm pour revenir l’année suivante.

Doryphore : nocif à la culture

Les doryphores sont des insectes voraces et indésirables à la plantation, raison pour laquelle la loi impose leur massacre. Parmi les potagers, les légumes de la famille des solanacées tels que l’aubergine, le poivron, et la tomate, sont vulnérables à leurs attaques.

Cependant, la pomme de terre reste leur proie favorite. De la larve, jeune jusqu’aux adultes, les doryphores ravagent ces légumes en dévorant les tiges, feuilles et même les tubercules exposés de ces plantes victimes.

Comment lutter contre le doryphore ?

Astuces naturelles

Afin de se débarrasser naturellement des doryphores, il est nécessaire de surveiller les feuilles de pomme de terre, de les ramasser une à une puis de les mettre dans une boîte pour les brûler. Pour leurs œufs, il suffit de les écraser entre deux feuilles. De préférence, toute cette opération est idéale à commencer dès la fin d’avril et poursuivre la surveillance même si l’on est sûre qu’ils étaient tous ramassés.

L’inspection doit être effectuée de façon fréquente (tous les deux jours) dans le but de veiller à ce que l’élimination soit précoce. Cela est également préconisé pour que la lutte soit durable. Le filet anti-insectes est également efficace pour limiter leur atterrissage.

Méthode bio

Une méthode parmi les plus sûres pour se débarrasser des doryphores consiste à associer la plantation des légumes : les pommes de terre pourront être à l’abri des parasites associés avec le haricot, le lin, l’ail ou la ciboulette. Il existe d’ailleurs quelques plantes toxiques auxquelles les larves ne peuvent pas survivre à leurs effets. Ce sont en particulier le ricin ou le datura, idéaux à cultiver sur le bord du potager.

L’usage d’insecticide naturel à base de pyréthrine est aussi très efficace pour faire éloigner tant les larves que les adultes. D’ailleurs la pratique de rotation de culture, l’arrosage des potagers avec du purin d’ortie ou de tarnaise est aussi une astuce complémentaire.