Pourquoi avons-nous des vertiges ?

Par Falimalala,  publié le 13 mars 2018 à 17h30.
 3 minutes

Souvent associés à la fatigue, les vertiges résultent pourtant de problèmes parfois complexes. Cette sensation peut être causée par une infection, une intoxication ou d'autres troubles plus graves.

« J’ai des vertiges ! » Vraiment ?

Le vertige est un phénomène relativement fréquent. Il ne faut pas le confondre avec certains types de malaise, comme lorsque vous vous levez rapidement ou lorsque vous êtes en état de stress intense et que vous semblez avoir les yeux voilés ou la tête vide. De même, la peur du vide n’entre pas dans la définition du vertige dans le sens médical du terme.

Le mot vertige désigne la sensation de voir notre environnement alentour se tourner ou se mouvoir. Ce phénomène peut entraîner une perte d’équilibre. La médecine classe les vertiges dans quatre catégories différentes: les vertiges récurrents, l’ataxie, les vertiges violents et les vertiges positionnels. Ces derniers sont les plus fréquents et ne durent que quelques secondes.

Quelles sont les causes des vertiges ?

Un dérèglement du système d’équilibre

Quel que soit le type de vertige, l’origine est toujours la même et est étroitement liée au système d’équilibre de l’organisme. Ce système, dont le coeur se situe dans l’oreille interne, est constitué de milliers de circuits de neurones reliés au cerveau.

Le mécanisme met à contribution différents organes (dont les yeux) et muscles. Les vertiges apparaissent lorsque le cerveau ou les organes qui reçoivent l’information ont des dysfonctionnements. Les causes de ces dérèglements peuvent être nombreuses.

Des infections et maladies de l’oreille

L’oreille est l’organe de l’ouïe et de l’équilibre. Les infections de cet élément central du système d’équilibre sont de fait les causes les plus fréquentes de vertiges. Parmi ces troubles figurent notamment l’otospongiose (la formation de moisissures dans l’oreille interne), la labyrinthite infectieuse et la fistule périlymphatique.

Dans certains cas, les maladies à l’origine des vestiges sont plus complexes, comme celle de Ménière (dont l’origine exacte demeure inconnue), la formation d’une tumeur ou un trouble qui affecte les nerfs de l’oreille interne.

Les vertiges suite à un traumatisme

Les traumatismes au niveau de la région temporale peuvent aussi entraîner des vertiges plus ou moins violents.

Les affections neurologiques

Les vertiges peuvent aussi indiquer un accident vasculaire à l’intérieur du cerveau. Cela entraîne un dérèglement de l’irrigation de certaines parties de l’oreille interne. Une tumeur cérébrale ou une sclérose en plaques fait aussi partie des causes possibles d’un vertige.

Que faire en cas de vertiges ?

Si vous ressentez des vertiges de type positionnel, comme lorsque vous vous levez subitement, par exemple, il s’agit juste d’un trouble éphémère fréquent. Par contre, si le malaise dure plusieurs minutes, voire quelques heures, consultez immédiatement un généraliste.

Le médecin vous orientera vers un ORL en mesure de diagnostiquer avec précision la source du problème. Les signes doivent être pris au sérieux s’ils sont accompagnés de vomissements, d’une perte d’audition ou de nausées. En cas de difficultés à marcher, à parler ou de perte de vision à la suite d’un vertige, allez directement aux urgences.

Cette astuce à obtenu 3,71/5 à partir de 59 notes. Votre note : 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles