Que sont les fibromes ?

Par Falimalala 
 4 minutes
Santé

Les fibromes ou fibromes utérins sont des tumeurs bégnines que l’on retrouve dans l’utérus des femmes. S’ils ne sont pas cancéreux et sont asymptomatiques, ils créent de nombreuses gênes chez les patientes. Petit tour d’horizon sur le sujet.

Tout savoir sur les fibromes

Les fibromes utérins ou myomes utérins, plus communément appelés fibromes, sont des tumeurs non cancéreuses qui se forment sur les parois de l’utérus. Apparaissant chez les femmes en âge d’avoir des enfants, ils ne sont pas dangereux, mais ils engendrent des symptômes assez gênants au quotidien.

L’emplacement des fibromes varie selon chaque patiente et ils peuvent faire entre quelques millimètres et plusieurs centimètres. Il existe 3 différents types de ces tumeurs béngines :

  • Les fibromes intra-muraux apparaissant à l’intérieur de l’utérus. Très courants, ils provoquent la dilatation de ce dernier et entraînent l’apparition de nombreux symptômes ;
  • Les fibromes sous-séreux qui se forment à l’extérieur de la paroi utérine ;
  • Les fibromes sous-muqueux localisés en dessous de l’utérus. Également appelés fibromes endocavitaires, ils sont à l’origine des hémorragies importantes durant les menstruations.

Les fibromes touchent de 20 à 50 % des femmes de 30 ans et plus. Étant donné qu’elles sont asymptomatiques, les tumeurs sont difficiles à repérer. Il est donc conseillé aux femmes de réaliser un examen médical pour les localiser assez vite.

Les fibromes utérins se développent seuls ou ils peuvent se concentrer sur une paroi de l’utérus. Souvent de petite taille, ils engendrent certains désagréments. S’ils grossissent au point que la femme semble être enceinte, il est impératif de procéder à une intervention chirurgicale.

Causes et symptômes

Les fibromes sont une affection courante chez la femme. Les raisons de leur formation sont assez vagues, mais il existe certains facteurs de risque qui expliquent leur apparition. Le plus souvent, les myomes se forment chez les patientes ayant des antécédents familiaux. Ils apparaissent également souvent chez les afro-américaines ou chez les femmes souffrant de troubles hormonaux.

La grossesse est également l’un des facteurs de la formation ou du développement des fibromes. Le surpoids et l’obésité, la consommation d’alcool ou l’apparition des règles avant 12 ans favorisent également leur formation.

Il existe certains symptômes pour découvrir qu’une femme est atteinte de fibromes. Des changements durant la période menstruelle sont l’un des signes. Lors des menstrues, une variation du volume des saignements ou des saignements hors cycle ainsi qui des changements de la durée des règles sont des signes de la présence de myomes.

Des douleurs localisées dans le bas du dos ou sur le pelvis durant la période menstruelle, lors des rapports sexuels ou à n’importe quel moment sont également un symptôme. L’anémie, des difficultés à uriner et la constipation sont aussi des signes de l’apparition de fibromes. Et bien sûr, la stérilité, les avortements spontanés et les grossesses avant terme sont le fruit des myomes.

Traitement

Le plus souvent, les fibromes n’ont pas besoin d’être traités. Une intervention médicale ou chirurgicale n’est nécessaire que dans le cas où les tumeurs sont trop nombreuses ou que leur taille et leur localisation ainsi que l’âge de la patiente posent problème. Dans les cas les plus bénins, la prise de médicaments, le recours à des solutions naturelles ou la pose d’un stérilet suffisent pour résoudre les gênes occasionnées.

Si les fibromes sont de taille conséquente et mettent la vie de la patiente en danger, une opération chirurgicale est préconisée. Dans tous les cas, dès que la présence de myomes est confirmée, l’avis et le suivi d’un professionnel sont toujours recommandés.