Tout savoir sur l’oxygène

Par Falimalala 
 4 minutes
Santé

« Pas d’oxygène, pas de vie ». L’oxygène est un élément précieux et indispensable à la vie. On ne peut pas le voir, pourtant, on ne peut pas vivre sans sa présence.

Pourquoi respire-t-on de l’oxygène ?

L’origine de l’oxygène qu’on respire

L’atmosphère se compose de plusieurs éléments, que sont l’Azote (N), l’Oxygène (O) et d’autres gaz. Lors de la formation de la terre, les scientifiques affirment qu’il n’y avait que très peu d’oxygène dans l’atmosphère. Seulement du dioxyde de carbone (CO2), de l’Hydrogène (H), du Méthane (CH4) et de l’Ammoniac (NH3).

L’oxygène que nous respirons provient de la photosynthèse. A noter que la production de l’oxygène n’est pas forcément la même pour tous les arbres. L’arbre produit de l’oxygène et du glucose pour grandir.

C’est pour cela que les forêts produisent plus d’oxygène. Un arbre qui grandit produit plus d’oxygène. Les différentes espèces de végétaux produisent également de l’oxygène. Mais leur production est plus faible que celle d’un arbre.

La quantité et la qualité de l’oxygène dépendent essentiellement des matières organiques qui nourrissent les arbres. Plus le sol est riche en humus, meilleure est la qualité de l’air respirée. C’est pour cela qu’on privilégie les petites promenades dans les forêts pour respirer de l’air pur et sain.

Les effets pervers du manque d’oxygène

La respiration d’oxygène est innée pour l’homme. Elle est vitale. Le manque d’oxygène peut donc créer de sérieux problèmes sur notre bien-être. Les médecins ont confirmé que l’oxygène est une source de bien-être.

On se procure de l’énergie grâce à l’oxygène qu’on respire. De ce fait, la pollution de l’air est l’un des facteurs qui provoquent le déficit d’oxygène sur notre corps. Le manque d’oxygène se manifeste par une fatigue corporelle, le stress, des maux de tête et surtout un manque de concentration.

L’oxygène qu’on respire a un impact réel sur notre santé. Il faut savoir qu’il est véhiculé par l’hémoglobine dans le sang. Le besoin en oxygène de toutes les cellules du corps n’est pas le même. Les cellules du système nerveux ont 20 fois besoin d’oxygène que les cellules du muscle. Lorsqu’on fait un effort physique, le besoin en oxygène est accru. En cela, notre corps a besoin de 20 fois plus d’énergie.

La respiration de l’oxygène pure est mortelle

Le sang dans notre corps a la capacité de capturer de l’oxygène. La respiration de l’air à forte concentration d’oxygène plus va perturber l’écoulement sanguin dans les poumons. C’est ce que les professionnels en santé appellent l’hyperoxie. Ce terme désigne un apport excessif d’oxygène. Les principaux effets de l’hyperoxie sont l’effet Lorrain Smith et l’effet Paul Bert.

L’effet Lorrain Smith se manifeste par l’inflammation des alvéoles pulmonaires. Cela risque de provoquer un œdème aigu du poumon. Les symptômes de cet effet sont évidents. Il peut se présenter par une toux douloureuse, un visage pâle et une gêne respiratoire.

L’effet Paul Bert se présente par l’altercation des cellules nerveuses. Selon la gravité de l’altération, celle-ci peut conduire à un accident neurotoxique. Il se manifeste par un trouble de la vue, une tachycardie, une anxiété, des nausées ou une perte de l’acuité visuelle.