Comment Felix Baumgartner est-il devenu l’homme le plus rapide du monde ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Tech
Voiture de course

Voiture de courseoetschi/Pixabay

Vous pensiez que la légende vivante Usain Bolt est l'homme le plus rapide du monde ? Détrompez-vous. Ce titre revient à l'Autrichien Felix Baumgartner. On vous explique pourquoi.

Pourquoi Baumgartner est-il plus rapide que Usain Bolt ?

L’homme qui a franchi le mur du son

Le 16 août 2009 aux Mondiaux de Berlin, le sprinteur jamaïcain Usain Bolt établir un record du monde en courant le 100 m en 9 sec 58. C’est la première fois de l’histoire qu’un coureur passe en dessous de la barre – considérée comme infranchissable – des 9 secs 60. Cet exploit vaut au fantasque jamaïcain le titre d’Homme le plus rapide du monde. Du moins, jusqu’en octobre 2012. Car ce jour-là, un ancien commando parachutiste de l’armée autrichienne efface des tablettes le record de la foudre jamaïcaine. Son nom ? Felix Baumgartner.

Son record, il ne l’a pas établi sur piste, devant 80 000 spectateurs. Il s’est plutôt envolé vers les cieux, pour atteindre un point de départ à 38 km d’altitude, au-dessus du désert du Nouveau-Mexique. Porté par un immense ballon d’hélium et protégé par une combinaison spéciale, l’Autrichien s’élance, se laisse tomber dans le vide pendant cinq minutes.

La gravité aidant, il accélère, tournoyant telle une flèche en phase descendante. En quelques minutes, le verdict tombe : il franchit le mur du son (1224 km/h), mais continue d’accélérer. Il atteint finalement 1342 km/h, avant de freiner et de déployer son immense parachute après 4 minutes et 20 secondes en chute libre.

Ce jour-là, le 14 octobre 2012 plus précisément, Felix Baumgartner devient le seul homme à avoir dépassé le mur du son sans être à bord d’un avion, d’une voiture ou d’une fusée. Usain Bolt et ses 40 km/h à Berlin ne peuvent rien faire.

Baumgartner et Bolt sont-ils comparables ?

Usain Bolt, le sprinteur par excellence

Certains diront que les performances de l’Autrichien et du Jamaïcain sont incomparables. C’est peut-être vrai. Les prouesses d’Usaïn Bolt, depuis les Jeux olympiques de Pékin jusqu’à ceux de Rio de Janeiro, résultent en effet d’une condition athlétique sans égale.

Avec sa longue foulée, son profil longiligne et ses puissantes chevilles, la foudre jamaïcaine a été prédestinée à devenir une star mondiale du sprint. Son record de 9 secs 58 n’est donc pas près de tomber.

Felix Baumgartner, un casse-cou qui défie la pesanteur

Avant son saut à 1342 km/h en 2012, Felix Baumgartner a déjà une solide réputation de parachutiste casse-cou. Son objectif a toujours été de devenir le premier homme à franchir le mur du son en chute libre, mais pas que. L’Autrichien voulait aussi battre un autre record, celui du saut en chute libre réalisé à la plus haute altitude.

La précédente marque est l’oeuvre d’un colonel américain, Joe Kittinger. Ce dernier a sauté depuis une altitude de 31 333 m en 1960, ce qui constituait alors un tour de force dans une Amérique en pleine course vers l’espace contre l’URSS. Avec son saut à plus de 38 km d’altitude, le parachutiste a réalisé ses rêves.