Qu’est-ce que le fer puddlé ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Tech
Fer à cheval

Fer à chevalFoto-Rabe/Pixabay

Auparavant, les forgerons professionnels n’utilisaient le fer que pour de simples ouvrages. Avec l’essor de la métallurgie, le puddlage a permis d’obtenir un fer d’excellente qualité.

Tout savoir sur le fer puddlé ?

Les spécificités du fer puddlé

Puddlage vient du verbe anglais « to puddle » qui veut dire brasser. Le brassage d’un fer est un procédé de purification de la fonte qui passe par la décarburation. C’est une méthode qui consiste à réduire le taux du carbone dans le métal. Le fer puddlé se diffère des autres par ses propriétés mécaniques.

C’est le seul matériau en acier le plus performant qui s’adapte à un ouvrage de hauteur. Il résiste efficacement à la corrosion et est plus rigide. Vu qu’il a subi un traitement de puddlage, le teneur en carbone d’un fer puddlé est très faible.

Puddlage de fer : comment ça marche ?

Le fer puddlé ne possède que très peu de carbone. C’est Henry Cort qui a inventé la méthode de puddlage de fer en 1784. Cela consiste à l’affinage de la fonte qui sert à supprimer les impuretés.

Pour obtenir le fer puddlé, la première chose à faire c’est de décarburer le fer par le brassage. Le puddleur doit donc brasser la fonte en état de fusion avec un long crochet appelé ringard. Il récupère dans le haut-fourneau au charbon de bois les fontes grises et siliceuses.

Lors du procédé de puddlage, il est à remarquer que le carbone n’est pas totalement éliminé. Il en reste encore quelques particules qui demeurent dans le fer. Celui-ci se transformera en acier sous forme de scories.

Pour s’en débarrasser, le puddleur doit procéder au martelage et au laminage. Par rapport à un acier fondu, le fer puddlé comporte peu de carbone dissout.

Le puddlage d’un fer se fait avec un four à puddler appelé aussi réverbère. Il se compose d’une sole pourvue d’une ouverture pour faire passer le ringard, d’une cheminée avec un couvercle, d’un foyer et d’une séparation entre la sole et le foyer.

Les premiers usages du fer puddlé

Avec la révolution industrielle, l’utilisation de fer puddlé a pris de l’ampleur. Les professionnels en ouvrage métallique ont recouru à l’usage de ce dernier pour des constructions plus colossales.

C’était le pont de Coalbrookdale qui était le premier pont construit avec du fer puddlé en 1779. C’est avec du fer puddlé aussi que l’ingénieur Gustave Eiffel a construit la tour symphonique de Paris.

Est-ce que le fer puddlé se corrode ?

La corrosion est un phénomène naturel qui peut concerner tous les métaux. Ce sont les deux éléments chimiques, à savoir les carbones, les oxydes et les sulfures qui forment la corrosion. Pour assurer la pérennité de la Tour Eiffel, l’ingénieur Gustave Eiffel a opté pour la peinture anticorrosive spécifique pour conserver sa durée de vie. Au cours de son traitement, les puddleurs ont appliqué une couche de peinture avec l’huile de lin.

Une couche de peinture sans plomb a été appliquée sur la Tour en 2001 pour le protéger contre les agents corrosifs.