Pose de volet roulant à sangle : les conseils brico

Par Falimalala 
 3 minutes
Bricolage
Stores volet roulant, main

Stores volet roulant, maincalimiel/Pixabay

Traditionnellement, les fenêtres sont battantes. Dans certains cas, il se peut que la configuration de la façade ne permette pas ce style. Elle peut imposer un choix différent comme le volet roulant.

Quels sont les avantages de la pose de volet roulant à sangle ?

Une pose facile et pratique

Par rapport au volet battant classique, le volet roulant assure une fermeture plus sécurisée. En termes d’installation, il requiert peu d’outillage et de maçonnerie. Dans cette situation précise, le volet roulant réduit significativement l’encombrement sur la façade d’ouverture. Aucune intervention n’est donc nécessaire à faire sur les bords du tableau qui délimite la fenêtre.

Il existe trois options pour poser le tablier. La première est la pose en applique sur la façade. Le second est le positionnement devant le linteau et la troisième est celle sous le linteau. Le côté pratique du volet roulant à sangle procure également, un réel confort dans son usage quotidien.

Une possibilité de commande manuelle

Le volet roulant offre l’avantage d’être un système automatisé. Son coffre comporte un axe horizontal sur lequel s’enroule le tablier, qui est une nappe de lames articulées. Chaque côté présente une coulisse qui permet le glissement du rideau de fer. La commande proprement dite est possible grâce à une sangle.

L’ouverture partielle ou totale peut donc se faire manuellement. À la place de la sangle, un système de motorisation électrique est utilisé par d’autres modèles de volets. Il est tout aussi efficace que le premier. L’existence d’une large gamme de produits fera sûrement le bonheur des amateurs de bricolage. Chaque produit se caractérise par une largeur et hauteur de tablier variée.

Quelles sont les mesures à prendre avant de faire une pose volet roulant à sangle ?

Une prise de cotes préalables exigée

La première chose à faire avant d’acheter son volet roulant à sangle est de prendre les mesures ou cotes. Avant cela, il est conseillé de vérifier le mode de glissement du volet. Plus concrètement, il s’agit de savoir si ce dernier descend le long de la fenêtre ou à l’extérieur de la façade.

Les mesures clés à inscrire dans son petit carnet de bricolage sont la hauteur et la largeur. La distance située entre le linteau et l’appui de la fenêtre maçonnée désigne la hauteur. Pour ce qui est de la largeur, c’est la mesure entre les deux montants verticaux. Une fois les cotes obtenues, il ne reste plus qu’à choisir les mesures les plus proches dans les magasins.

Des étapes de pose faciles à suivre

Le premier réflexe d’un grand bricoleur reste l’adaptation. Si l’on veut avoir une construction rigide, qui fonctionne bien et esthétique, il faut savoir adapter les puzzles de la construction. L’enrouleur par exemple doit convenir à la largeur des deux montants. En conséquence, une vérification de la verticalité de ces supports est indispensable. Il en est de même pour le caisson.

Des ajustements pourront se faire afin d’assurer un meilleur assemblage. Une cisaille à bec recourbé ou une tronçonneuse donneront de parfaites découpes. Une fois tous les éléments assemblés, il ne reste plus qu’à fixer le volet et vérifier le déroulement du tablier. Enfin, il se peut qu’il soit nécessaire d’insérer des cales de réglage. Ceci est requis au cas où la construction n’est pas parfaitement d’aplomb.

N’attendez plus pour raviver vos fenêtres avec des volets roulants ! Mais aussi, savoir les entretenir.