Les bienfaits des abats sur la santé

Par Falimalala 
 3 minutes

Cuisine

Des abats cuisinés.

Des abats cuisinés. kgs79421/Pixabay

Les abats, des aliments pas très appréciés par nombreuses personnes alors qu’ils sont bénéfiques pour la santé, surtout grâce à leurs apports nutritionnels. Mais quels sont les bienfaits santé de ces aliments ?

Le produit qui vous sauve tout de suite

Commencez à consommer les abats !

On entend par « abats » toutes les parties d’un animal (porc, volailles, mouton, bœuf, veau) qui ne sont pas des viandes de boucherie. Les abats sont donc les organes, les viscères, les glandes et les extrémités.

On peut distinguer 2 groupes d’abats : les abats rouges (ou « nobles ») regroupant le foie, la langue, les reins, le cœur, la cervelle, les gésiers, etc, et les abats blancs (ceux qui ont besoin de préparations avant la commercialisation) tels que les tripes, les oreilles, les pieds, le ris, etc.

Les abats sont riches en protéines et faibles en gras

Les abats ont une teneur en protéines similaire à celle des viandes (des protéines de qualité), ils sont aussi une source d’acides aminés essentiels. À titre de référence, pour 100 g d’abats, la teneur en protéines se situe entre 19 et 25 g.

De plus, les abats sont très peu caloriques (entre 120 et 200 Kcal par 100g) et le responsable est sans nul doute sa faible teneur en gras. En effet, la plupart des abats sont très maigres à l’image des reins (5 % de gras), le foie et le ris (4 %) ou encore les tripes (2 %).

Ainsi, avec cette haute teneur en protéines combinée avec cette valeur énergétique faible, les abats ont donc un pouvoir rassasiant et sont des bons alliés minceur.
Il faut tout de même faire attention, surtout pour les personnes sujettes aux maladies cardio-vasculaires ou ayant un taux de cholestérol sanguin élevé, de ne pas trop abuser sur les abats vu que leur teneur en cholestérol est assez élevée (environ 300 à 400mg pour 100g de foie).

Les abats sont riches en vitamines et minéraux

À part les protéines, les abats ont également une concentration élevée en vitamines et minéraux (bien plus élevée que celle des viandes).

Effectivement, les abats contiennent des vitamines A et C (vitamines absentes dans les viandes), des vitamines B1, B2 (à hauteur de 200 % de l’apport nutritionnel conseillé, ou ANC, pour 100 g de foie), B3 (100 % de l’ANC), B5 (100 % de l’ANC), B6, B9 qui sont des vitamines bénéfiques pour le système nerveux et immunitaire ; et enfin la vitamine B12 (30 fois l’ANC pour 100 g de foie) qui aide à lutter contre l’anémie.

Pour ce qui est des minéraux, les abats font partie des aliments les plus pourvus de fer, principalement le foie (100 g de foie arrive à combler 100 % de l’ANC en fer des hommes et 60 % de l’ANC des femmes). Pour information, le fer est un nutriment essentiel dans la fabrication des globules rouges.

En plus du fer, les abats contiennent également du phosphore (assurant une bonne minéralisation dentaire et osseuse, participe à la production d’énergie de l’organisme) et du zinc (impliqué dans la formation des os et dans les fonctions reproductives et neurologiques).

La cervelle contient des oméga-3 DHA

Même si le foie est l’abat le plus consommé, la cervelle est aussi un abat doté d’apports nutritionnels intéressants à ne citer que la présence d’acides gras essentiels dedans, notamment des oméga-3 DHA. Ces dernières contribuent au développement et à la protection du cerveau.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (459 notes, une moyenne de : 3,44 sur 5)