Pourquoi le poisson peut sentir mauvais ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Cuisine
Deux poissons dans une assiette.

Deux poissons dans une assiette.Pixabay.com

Le poisson est un animal encombré de protéines et de vitamines. C’est la raison pour laquelle il est souvent recommandé d’en manger régulièrement. Toutefois, il dégage une odeur désagréable, surtout s’il n’est pas encore cuit.

Généralité sur l’odeur des poissons

La senteur du poisson avarié appartient à des effluves tenaces et fétides que l’on évite de rejoindre. Mais, ce n’est pas le cas pour tous les poissons, notamment les poissons frais. D’ailleurs, le poisson est un animal qui sent l’iode et la mer. Il a une chair ayant une odeur exhalée et savoureuse. Mais, cela peut s’altérer rapidement.

Non seulement, il existe des poissons qui laissent des marques embaumés sur la main du gâte-sauce ainsi que les accessoires de cuisson, mais un bout de poisson est également susceptible de soudoyer rapidement un affreux parfum qui sera facilement reconnaissable.

Les substances responsables de l’odeur

Une odeur est principalement une confrontation entre les substances volatiles, notamment une fusion d’air avec un récepteur nasal apte à le concéder. À ce sujet, on peut citer 3 000 000 d’éléments volatilisables. Et entre tous ces éléments, un grand nombre est associé à des images négatives. C’est alors le cas de la senteur du poisson lors de sa décomposition. Les matières chimiques imputées à cette puanteur sont des compositions d’azotes.

Ils sont appelés méthylamines, mais on peut trouver d’autres sortes comme les diméthylamines et les triméthylamines. Ce sont des particules produites de deux manières différentes. Après la mort du poisson et surtout dû au répit du mécanisme de l’organisme, ses cellules subiront des modifications internes.

Plus particulièrement, un élément destiné à contrôler leur teneur en sel va se dégrader. Et avec la particule volatile qui se dégage dans l’air, le poisson va empester.

Un poisson mort sent mauvais

Il est facilement remarquable que si un poisson mort est conservé durant un certain temps, il va se mettre à puer rapidement, même étant gardé au frais. Le fait qu’il débarrasse excessivement une odeur désagréable est dû à deux choses différentes. Durant sa vie, il dispose d’un système immunitaire servant à le protéger contre les bactéries.

Alors, une fois qu’il est mort, les bactéries vont se mettre à proliférer et être responsables des odeurs puantes. De même, les cellules d’un poisson décédé peuvent dégager une substance appelée triméthylamine. Et si cette dernière et incorporée à l’azote, elle va lui donner une odeur assez spécifique.

La rapidité de l’animal à s’abîmer est particulièrement changeante en fonction des espèces. On peut prendre l’exemple du cabillaud qui a une peau assez fragile et qui peut se décomposer plus rapide qu’un carrelet ayant une peau robuste. De même, les modalités auxquelles le poisson fait face ont également des impacts sur la production des odeurs désagréables.

Éviter les senteurs du poisson

L’odeur du poisson peut se propager facilement dans la maison. Pour s’en débarrasser, on peut faire bouillir de l’eau dans une casserole et y rajouter des anis verts. Cela va permettre de remplacer la mauvaise odeur par un parfum plus agréable. En ce qui concerne les gaz puants qui se trouvent dans la poêle, on peut faire usage d’un dentifrice.

Pour ce faire, on doit en mettre dans la poêle tout en frottant énergiquement. Cela va éliminer les senteurs tenaces tout en donnant une senteur particulièrement fraîche.