Fabriquer un bac de plantation

Par Falimalala 
 3 minutes
Jardinage
Bac à fleurs

Bac à fleursjill111/Pixabay

Un bac de plantation rustique fait maison saura à coup sûr offrir un nouveau look à votre jardinage. Il ne vous reste plus alors que de le construire vous-même à travers cette guide de conception.

Quels sont les avantages d’un potager fait maison ?

Concevoir son propre bac à plantes représente avant tout une économie considérable. C’est aussi une opportunité rarissime qui vous permet d’en posséder avec une version adaptée exclusivement à vos besoins et attentes non seulement sur le plan esthétique, mais également sur le côté pratique.

En effet, réaliser un bac de plantation soi-même vous offre la garantie d’en avoir avec les dimensions proportionnelles à votre espace vert disponible.

Quels sont les matériaux indispensables pour construire un bac ?

Afin de mener à terme la construction de votre bac ou potager, il vous faudra avoir au minimum un tronc d’arbre de 30 à 35 cm de diamètre, deux petits troncs nécessaires pour les pieds, quatre vis qui mesurent environ 150 mm.

À part cela, il est aussi préférable d’avoir en main une tronçonneuse avec une tendance plus faible au rebond, une hachette et évidemment un perforateur. Dès lors que tous ces équipements sont entre vos mains, il est maintenant temps de passer aux travaux de fabrication proprement dite.

Quelles sont les étapes ?

Phase 1 : la stabilisation

À la première étape, il vous est demandé de maintenir le tronc avec des cales en pierre ou en bois de manière à l’empêcher de rouler. Par la suite, prenez votre crayon en bois ou une craie et dessiner la découpe de votre choix depuis la taille intérieure du tronc d’arbre.

Phase 2 : la création des côtés

Pour créer les côtés de votre bac à plantes, commencez le travail par marquer les découpes longitudinales. Cette fois-ci, travaillez ou perforez plus profondément le dessin de marquage dans le but ultime d’atteindre la profondeur de votre futur potager. Cette étape vous donne d’ores et déjà une image de votre futur potager.

Phase 3 : le découpage des deux petits côtés

Dans cette phase, il vous importe de couper soigneusement les deux côtés de votre bac l’un après l’autre. Pour ce faire, maintenez la machine à une position verticale et plongez-la jusqu’à l’obtention d’une profondeur idem à la coupe longitudinale.

Phase 4 : réaliser les entailles

Vous avez mené à terme sans complication les phases précédentes, la prochaine étape consiste alors à réaliser 3 ou 4 entailles en suivant la largeur du tronc. Une fois terminée, vous pouvez désormais commencer à creuser.

Phase 5 : corriger les irrégularités

Avant de fabriquer les pieds de votre bac à plantes, veillez d’abord à ce que toutes les entailles soient au même niveau. Si ce n’est pas le cas, corriger soigneusement les irrégularités à l’aide d’une hache. Cela permet également de vous débarrasser des morceaux de bois superficiels en excès.

Phase 6 : concevoir les pieds

Dans cette dernière phase, il ne vous reste plus qu’à réaliser une entaille prenant la forme de V au niveau de chaque petit tronc. En ce sens, faites-la de manière à pouvoir installer facilement le bac et le fixer par la suite avec les vis.

Cela fait, il est maintenant temps de dénicher de belles plantes du marché, histoire d’embellir votre jardin à travers votre œuvre d’art.