Planter le chèvrefeuille, nos astuces

Par Falimalala 
 3 minutes
Jardinage
Chèvrefeuille

ChèvrefeuilleBru-no/Pixabay

Le chèvrefeuille est utilisé dans les jardins pour décorer les murs et les grillages. Il s’agit d’une plante d’une plante grimpante, laquelle est dotée de belles tiges volubiles et de magnifiques fleurs au doux parfum.

Qu’y a-t-il à savoir sur le chèvrefeuille ?

Le chèvrefeuille en quelques mots

Le chèvrefeuille est donc une plante grimpante. Elle se veut solide et vigoureuse, sous ses tiges à gros volumes et les belles fleurs qu’elle produit. Le chèvrefeuille nous vient tout droit des zones tempérées des continents d’Europe, d’Asie et des États-Unis.

Il fait partie de la grande famille Caprifoliacées.
Le chèvrefeuille est également connu sous l’appellation Lonicera. Il se décline en plus de 200 espèces, avec avoir connu toute une multitude d’hybridations.

Une tige de chèvrefeuille peut faire entre 2 à 10 mètres et peut couvrir jusqu’à 10 m2. Il produit de belles fleurs tubulaires, qui sont réputées pour leur doux parfum.

Association et utilisation du chèvrefeuille

Comme il a déjà été souligné, cette plante à tige a longtemps été utilisée dans les jardins ou les terrasses pour habiller murs et grillages. En plus, elle va apporter un parfum d’été d’une grande douceur.

S’agissant d’une plante assez vigoureuse, il reste compliqué de l’associer à d’autres. Cependant, ce n’est pas tout à fait impossible. Il suffit de bien travailler les aménagements de vos plantes. Si vous arrivez à dégager une place suffisante, vous pourrez accompagner votre chèvrefeuille d’hortensia grimpant ou pourquoi pas de clématites. Vous pouvez également essayer les plantes vivaces et les bulbes pour garnir les pieds du chèvrefeuille.

Comment planter le chèvrefeuille ?

Les conseils de plantation du chèvrefeuille

En principe, le chèvrefeuille est réputé pour être facile à cultiver. Vous pouvez en planter du mois de septembre jusqu’en mai. Ce n’est pas une plante très capricieuse, il lui faut une terre comportant assez d’humus et qui sache conserver l’humidité en saison d’été. Si vous le placez au soleil, la floraison va bien se passer. Mais vous pouvez tout aussi bien le placer à l’ombre, le chèvrefeuille supporte bien ces conditions également.

Pour ce qui est de planter, il faut toujours préparer le sol à l’aide d’une bêche. Il faut se débarrasser des cailloux et des mauvaises herbes et y ajouter du fumier. Avant de la mettre sous terre, il faut d’abord que le chèvrefeuille soit trempé dans un seau d’eau pour apporter de l’humidité à la motte de terre.
Si vous décidez de mettre votre chèvrefeuille contre un mur, il faudra un support.

Vous pouvez tout aussi planter votre chèvrefeuille dans un pot, mais à au moins 50 cm de profondeur.

L’entretien du chèvrefeuille

Le chèvrefeuille n’est pas très exigeant comme plante. Il a besoin d’un arrosage régulier pendant les deux premières années après la plantation. C’est à cette seule condition qu’il pourra s’enraciner en profondeur. Lorsqu’il devient adulte, il faudra continuer à arroser de temps en temps, car la sécheresse pourrait entraver la floraison.

Lorsque la floraison est lancée, il faudrait penser à faire un petit ajout d’engrais. Si besoin est, appliquez des traitements fongicides.