Comment traiter l’apnée du sommeil ?

Par Falimalala 
 3 minutes
Santé
Dormir, pieds

Dormir, piedsWokandapix/Pixabay

L’apnée du sommeil est une maladie qui affecte la respiration quand on dort. La personne peut vivre une sorte de respiration artificielle ou un arrêt d’inhalation d’air pendant quelques secondes. Comment agir devant ce phénomène ?

Peut-on traiter l’apnée du sommeil ?

Les symptômes de l’apnée du sommeil

Ce trouble empêche le sujet de bien dormir et il a un impact sur la qualité de sommeil. De ce fait, la personne peut avoir un sommeil insuffisant ou même être incapable de dormir.

Par conséquent, elle ne peut pas bénéficier de nouvelles énergies et son corps ne profite pas d’une bonne récupération. Sur un sujet souffrant d’apnée de sommeil, on peut constater une diminution du tonus ou des réflexes lents.

Cette maladie ne se traite pas comme la somnolence ou l’insomnie. L’apnée du sommeil peut provoquer de nombreux problèmes de santé si elle n’est pas traitée à temps. Cela entraine par exemple les maladies cardiaques, l’obésité, l’hypertension ainsi que le diabète.

Comme symptômes, la personne peut produire des ronflements forts, avec des pauses durant la respiration. Elle a la gorge sèche ou irritée et des maux de tête au réveil. Le sujet peut subir une somnolence et des changements d’humeur pendant la journée. On peut remarquer aussi une transpiration excessive durant la nuit.

Traitements naturels contre l’apnée du sommeil

Il existe des conseils applicables au quotidien pour traiter le trouble afin d’avoir un système respiratoire en bonne santé. Tout d’abord, on peut faire des exercices physiques au moins 30 minutes par jour. Pour ce faire, il n’est pas nécessaire d’aller dans les salles de sport, car la marche est largement suffisante.

Puis, il est aussi conseillé d’arrêter certains médicaments comme les somnifères et les tranquillisants. Il faut également arrêter l’alcool, car il relâche les muscles de la gorge provoquant ainsi une interférence avec la respiration.

On doit suggérer à la personne ayant ce trouble de dormir sur le ventre ou sur le côté et non sur le dos. Sachant que lorsqu’on dort sur le dos, cela peut pousser la langue ou le palais à s’appuyer sur la gorge et bien évidemment la respiration peut être bloquée.

En outre, il faut éviter la consommation de caféine ainsi que les repas lourds. Ces derniers ont des impacts sur le rythme du sommeil. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle il est préférable de dormir une ou 2 heures après le dîner. Il est très important aussi de respecter les heures de sommeil. C’est toujours bénéfique de se lever et d’aller se coucher à la même heure afin que le corps puisse être programmé.

Il est aussi astucieux de mettre de l’ail dans les repas, car cet ingrédient permet de soulager la dilatation des amygdales ainsi que l’inflammation dans la voie respiratoire. L’ail nous aide aussi à respirer et expirer plus naturellement.

Enfin, la pratique du yoga est essentielle en tant qu’exercice, car il vise une respiration plus consciente. Une pratique régulière permet de contrôler sa respiration tout en assurant le passage d’air à l’intérieur et à l’extérieur du corps.